ATP / Adélaïde 2 : Moutet, la possibilité d’un quart

Corentin Moutet a peut-être un bon coup à jouer lors de son huitième de finale à Adélaïde contre Marton Fucsovics. Impressionnant contre Jan-Lennard Struff au tour précédent (6-2, 6-4), notamment dans les moments importants (7 balles de break sauvées sur 8), le Français pourrait profiter de la méforme que connaît son adversaire depuis le mois d’août dernier (6 victoires pour 12 défaites lors de ses 18 dernières sorties). Certes, le Hongrois vient de se débarrasser de Botic van de Zandschulp. Mais le tricolore, 115ème mondial, possède vraiment un jeu difficile à négocier pour ses opposants. Beaucoup de variations, un oeil malicieux et une main magique. Reste à résister à la puissance du Hongrois si ce dernier parvient à accélérer. Moutet ne part pas favori (2,20 contre 1,70 pour Fucsvovics), mais il pourrait bien créer une petite surprise face au N°38 mondial.   

La stat à retenir

Corentin Moutet a battu 3 membres du TOP 50 lors de ses 7 dernières occasions sur dur extérieur

L’oeil de Rodolphe Gilbert : Le Hongrois était un peu sous-coté sur son match face à Botic van de Zandschulp, peut-être parce qu'il n'avait pas obtenu de très bons résultats depuis pas mal de semaines. C'est un match ouvert et j'aurais rapproché les cotes. Corentin Moutet joue vraiment très bien et attention à ce match, on peut voir encore une surprise. Il a de bonnes intentions dans le jeu. Il a fait le bon choix de sacrifier sa fin de saison dernière pour se ressourcer. Même si ses nerfs ont lâché la semaine précédente (disqualification face à Laslo Djere), il a réussi à repartir sans se laisser distraire par cette mésaventure et c'est très positif. J'aurais choisi des cotes très proches parce que Corentin enchaîne les bons matchs face à des adversaires pas évidents à battre. Jan-Lennard Struff n'a franchement pas existé au premier tour, mais le jeu de Marton Fucsovics est totalement différent. Il est capable de tenir la balle sans faire de fautes. Ca sera au Français de proposer beaucoup de variations pour gêner le Hongrois. Plutôt que du 60/40, j'aurais placé les cotes sur du 55/45. Moutet est très créatif, il est difficile à manier, il casse le rythme, il se déplace bien, il varie les cadences. Je pense qu'il a une belle opportunité.