ATP / Adélaïde : Gaël Monfils, un titre pour démarrer l’année ?

Gaël Monfils a l’occasion de remporter son 11ème titre en carrière s’il parvient à dominer en finale Karen Khachanov. Le Français est légèrement devant au classement (N°21 contre N°29 mondial) et a été assez impressionnant depuis le début de la semaine. Il n’a pas perdu un set dans le tournoi et a seulement concédé 13 jeux (un peu plus de 2 en moyenne par set). Bizarrement, alors que les deux hommes se croisent régulièrement sur le circuit, c’est la toute première fois qu’ils se retrouvent opposés face à face. Analyse de cette belle finale en perspective signée de notre consultant et ancien pro Florent Serra.

Gaël Monfils me paraît très en forme. Ce n’est pas la première fois qu’il arrive à bien jouer en début d’année. En demie, après un set serré, il a déroulé face à Thanasi Kokkinakis (7-5, 6-0, en alignant les 8 derniers jeux). C’est vrai, il y a un petit bémol concernant ses statistiques en finale (10 gagnées pour 22 perdues). Mais il a clairement le jeu pour perturber Karen Khachanov. Il sert très bien (85% des points gagnés derrière sa première face à Kokkinakis) et il est difficile à breaker (4 balles de break sauvées sur 4 face à l’Australien). Du fond du court, il renvoie toutes les balles ou presque. Le discours de Monfils avant la finale me paraît être le bon : « Il me faudra être très solide. Karen est un gros cogneur. Il faudra aussi super bien servir et mettre la pression sur son engagement, surtout ne pas commettre d’erreurs trop tôt sur mes jeux de relance. »    

Si le Russe ne parvient pas à faire le point rapidement, il va se heurter à un mur. Les rallyes vont tourner à l’avantage du tricolore. Je dois avouer que je suis assez souvent déçu par Khachanov. Je trouve qu’il pourrait mieux servir avec sa taille (1m98). Et aussi il commet trop de fautes dans l’échange. Il est un poil trop fragile selon moi. Face à Marin Cilic en demie (7-6, 6-3), il s’est montré assez discipliné, mais a quand même fait 24 fautes pour 17 points gagnants. En revanche, il a bien tenu sa mise en jeu (4 balles de break écartées sur 4, comme Monfils). Il semblait assez satisfait de lui après sa demi-finale : « Je suis content de mon jeu. Contre Marin, j’ai essayé d’être agressif assez tôt dans l’échange et ça a souvent fonctionné. Il fallait remporter le premier set pour faire la course en tête et c’est ce que j’ai réussi à faire. Je vois ce tournoi comme une préparation pour l’Open d’Australie. C’est une très bonne chose de bien débuter l’année et d’accumuler les victoires. »

La stat à retenir

Depuis 2018, Gaël Monfils a remporté 50% de ses matchs contre les grands serveurs classés entre la 10ème et 40ème place mondiale

Il faut rappeler que Khachanov a toujours été bon dans les finales, mais il n’a glané que 4 trophées (pour un revers en finale des JO de Tokyo face à Zverev) en carrière. Et son dernier titre remonte à 2018 (Masters 1000 de Paris-Bercy) ! Quand je regarde les cotes (1,65 pour Monfils, 2,25 pour Khachanov), je suis vraiment d’accord avec les bookmakers. Et je me dis que ça vaut le coup de partir sur le Français même en position de favori en tendance 60/40. Il possède toutes les armes pour remporter cette finale. Il est à la fois capable de faire mal au Russe via sa puissance, mais surtout de choisir de temporiser pour faire déjouer ce type d’adversaire et le pousser à la faute.

Un prono vaut mille mots

ATP - Adelaide Par Florent SERRA
Monfils vs Khachanov

victoire Monfils
Gagné

Cote 1.66 Unibet

Mise BK 0.75%

le 08/01