ATP / Adélaïde : une finale totalement inédite !

Les débuts de saison offrent souvent des surprises et permettent à certains joueurs de s'offrir leur premier titre sur le circuit ATP. On peut penser à Evans, Popyrin et Cerundolo l'an passé ou encore à Humbert et Ruud en 2020. Mais qui aurait pu prédire que Arthur Rinderknech et Thanasi Kokkinakis allaient se retrouver en finale ce samedi ? Cela aurait pu arriver en Challenger il y a encore quelques mois mais non, ils s’affronteront bel et bien pour un titre ATP 250. Ces deux joueurs aux chemins très différents mais atypiques devront se surpasser pour aller chercher leur premier sacre 48 heures avant le début de l’Open d’Australie.

Arrivé assez tard sur le circuit principal après avoir fait un cursus universitaire, le Français a été l’une des révélations de l’année 2021. Bien aidé par sa qualité de service et sa facilité à mettre les deux pieds dans le court, il a continué dans la lignée de ce qu’il proposait en Challenger en montrant ses qualités, d’abord sur dur indoor puis le reste est venu très naturellement par la suite avec notamment deux quarts et une demie sur ocre. Il a aussi connu ses premières sélections chez les Bleus que ce soit en fin de saison passée avec la Coupe Davis ou en ce début de saison à l’ATP Cup, qui s’est plutôt bien passée pour lui dans le contenu sur le plan individuel. On a vu éclore petit à petit tout le fruit du travail de sa pré-saison avec son coach Sebastien Villette.

Même si on a pu le voir un peu poussif sur ses deux premiers tours contre McDonald et Kwon, on sentait qu’il en avait sous le bras. Ces deux matchs lui ont fait énormément de bien, batailler dans des rencontres en 3 sets est toujours bon pour la confiance. Rares sont les fois où on l’a vu aussi bien servir, il a atteint un niveau constant assez incroyable sur ses mises en jeux cette semaine avec pas moins de 59 aces en 4 rencontres. Cela a été un facteur très important car son service a aussi été son arme fatale numéro une pour vaincre Khachanov en quart de finale puis son compatriote Corentin Moutet en demi-finale la nuit dernière.

Son adversaire, lui, renaît de ses cendres. Après avoir connu de nombreuses blessures, Kokkinakis est de retour sur le devant de la scène avec un back-to-back de finale sur ses terres natales. La semaine passée, il avait aussi affronté un Français, Gaël Monfils, qui s’était montré très solide et n’avait laissé aucune chance à l’Australien.

Pour celle-ci, il sortira d’une grosse semaine, après un premier tour assez tranquille contre Benoit Paire, il a dû se défaire en 3 sets de John Isner, Aleksander Vukic puis de Marin Cilic dans un match assez haché (malgré un bon niveau de jeu global) mais surtout dans une ambiance de folie: « C’était peut-être la meilleure atmosphère dans laquelle j’ai joué » déclara Kokkinakis au micro dans l’après match. Une atmosphère qui l’a énormément aidé puisqu’il semblait être fortement fatigué et avoir perdu ses moyens à l’idée de servir pour le match à 6-2 dans le tie-break du 3ème set: « Je jouais juste sur l’adrénaline du public à la fin ». Cette fatigue sera à gérer pour être en forme demain: « Je vais essayer d’avoir du sommeil cette nuit. J'en n'ai pas eu cette semaine. J’aurai besoin de préparer mon corps pour demain. Ca va être difficile » ajouta-t-il à propos de la finale.

L'avis de DRX

L’Australien n’a pu l’habitude d’enchaîner autant (17 heures de matchs en deux semaines) et on l’a fortement ressenti contre Cilic. Il a commencé à flancher assez vite physiquement mais aussi nerveusement car il lui aura fallu 7 balles de match pour conclure. La gestion de sa tête et de son corps seront des facteurs clés pour la finale. A contrario j’ai trouvé Arthur vraiment solide mentalement, il n’a pas eu peur de Khachanov et n’a pas été perturbé non plus par le comportement ainsi que le jeu atypique de Moutet. Pas de signes alarmant physiquement non plus, il sera plus frais. Arthur me semble très bien réglé tennistiquement comme mentalement. Je pense qu’il saura mieux gérer l’événement et la pression que Kokkinakis malgré un public qui s’annonce électrique et en faveur de l’Australien. Avec cet avantage psychologique mais surtout physique, le Français n’a rien d’un outsider dans cette finale pour moi.

Le bonus de DRX

Tie break dans le premier set / cote 3.30

On devrait avoir le droit à un jeu de serveur pour cette rencontre, les deux servent extrêmement bien cette semaine mais ont quelques lacunes en retour. Le premier set devrait avoir un rôle majeur et déterminant; je vois bien un round d’observation assez long avec deux joueurs qui n’ont peu, voir pas du tout pour le Français, l’habitude de ce genre d’événements aussi prestigieux. C’est pourquoi je verrais bien un over jeux et même un tie-break dans le 1er set de cette rencontre.

Un prono vaut mille mots

ATP - Adélaïde Par DRX Pronos
Rinderknech vs Kokkinakis

victoire Rinderknech
Perdu

Cote 2.35 Betclic

Mise BK 1.15%

le 14/01