ATP / ATP Cup : le Canada, favori contre la Russie ?

Favorite du tournoi avant le forfait de Rublev, la Russie emmenée par Daniil Medvedev a pour le moment réalisé un parcours parfait malgré l'absence de son numéro 2. Et le pays des tsars le doit en grande partie à l'éclosion de Roman Safiullin (167ème mondial avant le début du tournoi). Toutefois, le duo Shapovalov/Auger-Aliassime partira favori pour rejoindre la finale et battre les tenants du titre.

Denis Shapovalov vs Roman Safiullin

Pour le 14ème mondial, ce match a tout de la rencontre piège. Ses prestations n’ont pas été parfaites en 2021 et teintées d'inconstance. Parfois, on reste sur notre faim en le regardant jouer. Pourtant, quel talent ! En 2022, Denis Shapovalov veut être plus rigoureux pour encore aller de l’avant et franchir un cap notamment dans la régularité. Après avoir été rattrapé par la COVID-19 avant son arrivée en Australie, il a dû faire impasse sur le premier match de l'ATP Cup contre John Isner. Il a toutefois participé au double avec Auger-Aliassime contre Isner et Fritz. « Ça fait du bien d’être de retour et de simplement jouer », concédait Shapovalov sur le court après sa victoire contre Struff. « Nous avons une belle opportunité. La tâche devant nous est grande mais nous bataillons et nous nous sommes battus lors de chaque match », a-t-il ajouté avant que Auger-Aliassime n’affronte Zverev. « Je savais que j’allais devoir me battre à chaque point. J’ai eu des matchs difficiles contre ‘Struffi’. C'est un joueur coriace à affronter et il est toujours à son meilleur contre moi. J’ai trouvé que le niveau de jeu avait été très, très élevé et c’est une belle victoire. » Ravi de son niveau de jeu, il faudra pour lui réaliser un gros match la nuit prochaine car Roman Safiullin a fait tomber - en position d'outsider - Rinderknech puis Duckworth. Le Russe a été ensuite épatant contre Sinner malgré la défaite et le dixième joueur mondial a dû s'employer au terme d'un gros combat. Le Russe a offert une bonne tenue de balle, une belle couverture de terrain ainsi que de la solidité sur ses mises en jeu.

Medvedev avouait même en conférence sur son compatriote qu’il avait une grande confiance en lui : « Roman va être l’outsider dans probablement tous ses matchs, et c’est bien. Il a un gros potentiel et beaucoup de talent. L’ATP Cup, c’est un bon moyen pour des gars comme lui de marquer beaucoup de points, de gagner beaucoup d’argent et de confiance avant les qualifications de l’Open d’Australie, tout en devenant un meilleur joueur. J’ai donc confiance en Roman, dans l’équipe qui va essayer de faire de son mieux et qui sait, peut-être remporter le titre. J’aime ce genre de pression. Cela vous permet de mieux jouer. Je pense que nous allons jouer le meilleur tennis possible. » Un match compliqué à prévoir pour Shapovalov tant Safiullin étonne cette semaine.

Daniil Medvedev vs Felix Auger-Aliassime

Si en 2021, il a pu afficher par séquence un très haut niveau de jeu avec notamment deux finales et 4 victoires contre le top 10, Felix Auger Aliassime a aussi manqué de rigueur sur certains matchs. C’est ce qu’il lui faut travailler pour le moment afin d’aller encore plus haut. De retour dans le top 10 grâce à son succès contre Zverev il y a deux jours, on le sent monter en puissance cette semaine. A une dizaine de jours de l'Open d'Australie, il affiche une forme prometteuse : « Toute l’équipe sur le banc m’a aidé à rester positif, même si je croyais que je pouvais terminer le match en deux manches contre Sacha, a pointé Félix. C’est quelque chose qui m’a vraiment aidé. C’est un effort de groupe. »  En demi-finale, il pourra jauger ses progrès face à un autre cador du circuit, Daniil Medvedev. Même si ce dernier a remporté leurs deux confrontations en 2018 et 2021 sur dur, le Canadien a des chances sur son jeu actuel de croire à un nouvel exploit, et Shapovalov ne s’y trompe pas : « Je crois en nous, a affirmé Shapovalov. Félix a battu Zverev, qui est à mes yeux le meilleur joueur du monde en ce moment. S’il joue encore de cette façon, je crois qu’il peut battre n’importe qui. »

Medvedev quant à lui, après une première défaite face à Humbert, a dominé De Minaur puis Berrettini et semble mieux physiquement. Interrogé à l’issue de la rencontre face au Français, le numéro 2 mondial avait reconnu qu’il avait souffert physiquement des conditions de jeu même si tout est finalement rentré dans l’ordre : « Je suis très fier de moi après avoir perdu contre Humbert alors que j’ai dû jouer le double 25 minutes après le simple. Mon corps a beaucoup souffert. Ensuite, je n’ai pas eu de malaise et tout va beaucoup mieux. Les victoires de Romain ont été essentielles pour me détendre sur le court. Si nous voulons gagner cette ATP Cup, nous devons donner le meilleur de nous‐mêmes. » Medvedev étant très difficile à breaker sur ses mises en jeu avec 80% de points derrière sa première face à Berrettini, Auger devra être performant à la relance s’il veut faire déjouer la machine Russe qui partira favori.

Un double russe très surprenant

Daniil Medvedev n'a jamais été très présent sur le circuit double avec un meilleur classement à la 170ème place, seulement 33 rencontres disputées et aucun titre. On peut dire encore pire pour Roman Safiullin qui n'avait disputé que 3 rencontres en double sur le circuit ATP pour 3 défaites. En revanche, il compte un titre à Cherbourg avec Pavel Kotov (17 victoires pour 23 défaites en Challenger). Mais les deux joueurs semblent la paire parfaite puisqu'ils ont remporté leurs trois rencontres cette semaine face aux Français, aux Italiens et aux Australiens. De leur côté, les deux jeunes Canadiens ont dominé la paire britannique composée de Jamie Murray, ancien numéro un mondial de la spécialité... De quoi leur conférer un statut de favori dans ce double et donc dans cette confrontation mais les Russes sont plein de ressources et la cote des Canadiens semblent beaucoup trop basses. Les Russes étaient déjà outsiders lors des trois rencontres de poule (2.40 / 2.55 / 2.36)