ATP / ATP Cup : Ugo Humbert va-t-il remettre le couvert contre Berrettini ?

Nouvelle nuit spectaculaire en perspective à Sydney avec la fin de la deuxième journée de l'ATP Cup. La France, battue par la Russie, doit réagir face à l'Italie pour éviter l'élimination. Medvedev sera surveillé face à De Minaur après sa défaite contre Humbert. De très belles affiches au programme entre les Canadiens et les Britanniques. Notre consultant Rodolphe Gilbert analyse les rencontres de la nuit avec son œil de pro.

France vs Italie

Après son exploit face à Daniil Medvedev, Ugo Humbert aura un autre très gros match à négocier face à Matteo Berrettini. L'Italien partira assez largement favori, probablement en raison de son classement puisque le premier match a montré une meilleure forme du côté du Bleu, alors que le n°7 mondial s'est incliné en deux manches contre De Minaur. Mais il faut amener de la mesure, d'un côté comme de l'autre, puisqu'il s'agissait du premier match de la saison et que le Français pouvait tout à fait s'incliner en deux sets contre Medvedev. C'est un duel qui s'annonce serré mais Ugo est tout à fait capable de l'emporter. Il ne faut pas oublier qu'en dehors du Big 3, Humbert a battu quasiment tout le monde. Il présente même un bilan de 10 victoires en 15 matchs face aux joueurs classés entre la 5ème et la 15ème place (5 victoires pour 3 défaites sur dur). De son côté, Berrettini n'a plus perdu face à un joueur gaucher depuis 2019 (7 victoires d'affilée).

Dans le second match, Rinderknech, qui n'a pas été vraiment convaincant sur son premier tour (défaite contre Safiullin), sera opposé à Jannik Sinner. Un tel écart de cotes est logique entre les deux joueurs. Le Français reste sur quatre défaites de rang contre le Top 20 alors que l'Italien a remporté 83% de ses matchs face à des joueurs classés au-delà de la 50ème place mondiale sur dur en 2021. Rinderknech va affronter son premier Top 10 en carrière. On pourrait réduire un peu l'écart de cote mais le statut de très large favori est logique en faveur de Sinner.

Allemagne vs Etats-Unis

Sur le match Zverev-Fritz, les cotes sont un peu trop larges. L'Américain a été convaincant lors du premier tour en battant Auger-Aliassime et il a surtout battu le n°3 mondial lors de leur dernière confrontation sur dur à Indian Wells. Il reste aussi sur deux victoires lors des trois derniers duels contre Zverev. Voir l'Allemand partir favori est tout à fait logique, mais à 1.25, l'écart est trop important. D'autant plus que Taylor Fritz a remporté au moins un set dans 50% des matchs qu'il a disputé face au Top 5 en carrière. Fritz sert très bien en ce moment, il est à son meilleur classement en carrière (23ème). Il est beaucoup plus régulier et solide depuis octobre. Il reste sur une belle série de 13 victoires pour 4 défaites. Je ne pense pas que Zverev aura une partie facile. Méfiance.

La deuxième rencontre de cet Allemagne - États-Unis opposera John Isner à Jan-Lennard Struff. Le géant Américain a battu Schnur, un joueur très largement à sa portée, mais cela ne l'a pas empêché d'être tout de même convaincant. C'était tout le contraire pour Struff qui a pris 6-1 6-2 face à Evans et qui, d'ailleurs, n'y arrive pas face à Isner, puisqu'il s'est incliné lors des quatre matchs qu'il a disputés contre lui. Mais à chaque fois dans des rencontres très disputées. Globalement, Isner fait figure de favori logique sur ce match et miser sur Struff semble assez risqué, surtout au vu de sa difficulté à retourner contre les grands serveurs.

Russie vs Australie

Après une première défaite face à Ugo Humbert, Medvedev défiera Alex De Minaur, tombeur de Berrettini au premier tour. Sans surprise, le Russe partira très largement favori, mais sa cote est beaucoup trop basse pour être tentée. Il ne faut surtout pas sous-estimer la capacité du joueur australien à se sublimer devant son public. En effet, il présente un bilan de 11 victoires en 22 matchs face à des joueurs mieux classés chez lui. Malgré tout, il semble avoir un blocage contre le Top 3 (14 défaites en autant de matchs).

Roman Safiullin a bien lancé sa saison en s'imposant contre Rinderknech et tentera de continuer sur sa lancée face à James Duckworth. L'Australien va disputer son premier match de la saison. Il a très rarement contre-performé face à des joueurs classés au-delà de la 100ème place mondiale. Sur dur, si l'on enlève ses deux défaites contre Andy Murray (en protected ranking), il ne s'est incliné qu'une seule fois depuis février 2016.

Canada vs Grande-Bretagne

Shapovalov développe tellement un jeu à haut risque qu'il est difficile de prévoir quel visage il va montrer avant ses matchs. N'oublions pas qu'il a été testé positif Covid après Abu Dhabi et qu'il ne sera peut-être pas à 100%. Ajouté à ça, Dan Evans est un joueur qui lui a toujours posé des problèmes (deux victoires pour le Britannique et une défaite en trois sets). Si le Canadien n'arrive pas à prendre la balle tôt et à imposer son jeu, il aura beaucoup de mal. D'autant plus qu'il reste sur 4 défaites en 5 matchs contre les petits gabarits. C'est du 50-50, les cotes sont bien posées, mais attention à ne pas foncer tête baissée sur Shapovalov. Le style de jeu du Britannique avec ses petites balles et sa technique peut poser des problèmes au Canadien.

Son compatriote Félix Auger-Aliassime est souvent en dents de scie également. Il s'est incliné lors de son premier match contre Taylor Fritz en faisant un bon match mais l'Américain a été plus solide et plus régulier. Norrie a également été battu pour son entrée en lice (contre Zverev) et s'est incliné lors des deux matchs qu'il a eu à disputer contre FAA (deux fois sur dur). C'est une rencontre très indécise et l'avantage donné au Britannique par les bookmakers vient de sa régularité lors des derniers mois. Depuis 2019, Auger a remporté 71% de ses matchs contre des gauchers sur dur et présente un bilan de 4 victoires pour 1 défaite contre les gauchers classés entre la 10ème et la 20ème place. Côté Britannique, il y a un mal récurrent face aux « grands » sur dur puisqu'il reste sur 12 défaites lors des 15 derniers matchs face aux joueurs de plus d'1m93. La surface joue aussi un peu plus en faveur d'Auger même s'il est moins régulier que Norrie. En termes de niveau de jeu, je pense qu'Auger est capable d'élever son tennis à un niveau plus élevé que Norrie.

 

Vous pouvez retrouver tous nos pronostics sur l'onglet pronostics en haut de la page