ATP / Barcelone : Dimitrov en danger face à Coria ?

À Monte-Carlo la semaine dernière, nous avons retrouvé un très bon Grigor Dimitrov, capable de dompter la terre battue et d’enchaîner les victoires. Sa victoire en deux sets contre Casper Ruud montre qu’il est toujours capable battre les meilleurs spécialistes de l’ocre, chose que l’on avait rarement vue ces dernières années. Demi-finaliste d’un « gros » tournoi sur terre pour la première fois depuis 2018, le Bulgare va-t-il poursuivre sur sa lancée dès cette semaine à Barcelone ?

S’il est capable de coups d’éclat comme on a pu le voir sur le Rocher, l’un des plus gros problèmes de Dimitrov reste la régularité d’un tournoi à l’autre. L’ex  n°3 mondial se fait même régulièrement piéger dès son entrée en lice. En effet, lors de ses 15 derniers tournois disputés sur cette surface, 5 se sont soldés par des défaites d’entrée, alors qu’il dispose d’un statut protégé de tête de série. Ajouté à ça, il y a tout de même une inconnue sur son état physique au sortir de ses cinq matchs à Monte-Carlo (dont trois en 3 sets) et sa capacité de récupération. À Barcelone, Dimitrov n’a jamais vraiment brillé (un quart en 4 participations) et aura une entrée en matière compliquée face à Federico Coria.

L’Argentin réalise un bon début de saison avec deux quarts à Buenos Aires et Rio et une belle demi-finale à Marrakech il y a dix jours. Sur terre, il a déjà battu des joueurs comme Davidovich, Garin ou encore Lajovic en 2022. Face au Top 50, il reste sur 4 victoires lors des 7 derniers matchs, battu seulement par Ruud (deux fois) et Fognini.

L'œil de Rodolphe Gilbert

Coria, un spécialiste de terre, fait plutôt une bonne saison jusqu’à présent et même si Dimitrov reste sur une très belle performance, ce ne sera pas un premier tour facile à négocier. Mais quel Dimitrov va-t-on avoir ? C’est toujours la même chose avec lui. Il a quand même été beaucoup en dents de scie. Il arrive à faire une demie à Monte-Carlo alors qu’on ne l’attend pas vraiment, mais d’un autre côté il a eu de vilains premiers tours comme à Acapulco par exemple donc il faut toujours être prudent avec lui. Après, sa victoire contre Ruud notamment témoigne quand même d’un possible bon niveau sur terre, mais il reste toujours assez fragile et en danger sur une entrée en lice.

L'œil de Florent Serra

Sur terre, Coria est quand même un client. Il est en train de gagner en expérience et je me méfie toujours d’un « petit » tournoi qui suit Monte-Carlo pour Dimitrov. Évidemment, je l’aurais aussi mis favori dans la mesure où il a le jeu pour gêner l’Argentin, mais c’est difficile de savoir comment il aura récupéré de sa demi-finale à Monaco. En face, il a un joueur qui a déjà un match dans les jambes, qui sera rodé et qui a de quoi le pousser dans un match long. Je pense que les cotes sont un peu trop larges. La victoire du Bulgare est tout à fait possible, mais au vu de la cote je ne m’y risque pas. Je suis plutôt tenté par Coria remporte un set.

Un prono vaut mille mots

Fond floutté Fond floutté