ATP / Buenos Aires : Baez, le renouveau argentin ?

Et s’il devenait un jour le petit chouchou du peuple argentin ? Au moment où Juan Martin Del Potro est au crépuscule de sa carrière et que Diego Schwartzman approche la trentaine, les supporters ciel et blanc vont forcément se chercher une nouvelle pépite à encourager. Joueur de poche (1m70), fougueux et combatif, Sebastian Baez a la tête du client. Âgé de 21 ans seulement, il a commencé à épater le monde du tennis en réalisant un joli parcours au Masters Next Gen de Milan à la fin de l’année dernière - une demie, après avoir dominé Lorenzo Musetti et Hugo Gaston. Mais ne l’oublions pas, c’est d’abord et surtout sur terre qu’il devrait faire parler de lui. En 2021, il a glané 6 titres en Challenger sur l’ocre, et atteint 3 finales supplémentaires. Parmi ses 6 trophées, l’un a été soulevé… à Buenos Aires (en octobre). Au total, toujours sur sa surface préférée, il a englouti 55 victoires depuis un an, pour 13 petites défaites, soit 80% de réussite. Et s’il a perdu en quarts de finale à Cordoba la semaine dernière contre un joueur moins bien classé - Alejandro Tabilo -, il avait dominé Cristian Garin et Fernando Verdasco, qui revient bien.

Ce huitième de finale à Buenos Aires est l’occasion d’en savoir un peu plus sur le niveau actuel de Lorenzo Sonego. Il n’y a pas si longtemps, ce joueur polyvalent - il a joué des finales sur terre, gazon et dur indoor - était en manque de confiance. Lors des derniers mois de l’exercice précédent, il avait perdu davantage de matchs (10) qu’il n’en avait gagné (9). Un ratio étonnant pour un TOP 30 a priori confirmé. La bonne nouvelle, selon ses propres dires, c’est qu’il a retrouvé, en Amérique du Sud, la surface sur laquelle il a été formé : « J'aime jouer sur la terre battue et elle m'avait beaucoup manqué. C'est là qu'apparaissent mes caractéristiques fondamentales, qui sont le combat et le sacrifice. »

La semaine dernière, l’Italien a donné de sa personne en surmontant l’obstacle Roberto Carballés Baena à Cordoba, avant d’échouer de peu face à Albert Ramos-Vinolas, futur vainqueur du tournoi. Ses deux prestations sont-elles suffisantes pour lui donner un net avantage face à Baez ? Pas vraiment. Même si Sonego a dominé l’Argentin à Sydney en début d’année (6-2, 6-3), l’environnement sera cette fois-ci très différent (surface et supporters acquis à la cause du 74ème mondial). Au premier tour, Holger Rune, battu par Baez, a été chahuté par les fans argentins. Dans le jeu, si le local de l’étape parvient à trouver des trajectoires courtes croisées, il peut vraiment inquiéter l’Italien, qui aura tout intérêt à bien servir. Car, clairement, Sebastian Baez s’annonce comme un futur joueur ultra solide sur terre battue. Et l'Italien semble avoir quelques soucis face aux joueurs de petite taille sur terre battue.

La stat à retenir

Sur terre battue, Sonego affiche un bilan d’une seule victoire (Nishioka) pour 3 défaites (Schwartzman, Albot, Lee) face aux joueurs de moins de 1m75

L’œil de Rodolphe Gilbert 

Sebastian Baez est vraiment un joueur que j’aime bien. Je pense qu’il va améliorer son classement cette année. Il a fait un premier tour correct. Côté Lorenzo Sonego, il y a du mieux. Il a bien joué la semaine dernière, après une période difficile. Ils sont à égalité selon les bookmakers. On n’est pas loin de la réalité sur ce qu’on peut attendre de ce match, mais compte tenu de l’expérience et du classement de l’Italien, j’aurais mis Sonego légèrement devant. Seulement, il faut prendre en compte le contexte du match qui se joue en Argentine et aussi le fait que l'Argentin soit sur une pente ascendante, en pleine progression, en recherche d'un match référence pour poursuivre sa montée au classement. Ce tournoi à la maison peut être une magnifique opportunité pour lui.

Un prono vaut mille mots

ATP - Buenos Aires Par Rodolphe CAZEJUST
Baez vs Sonego

victoire Baez
Perdu

Cote 1.9 Winamax

Mise BK 0.75%

le 09/02