ATP / Doha : Rinderknech, encore une finale ?

Revenu à la compétition après une blessure au poignet, Arthur Rinderknech n’a pas mis longtemps à se remettre dans le bain. Malgré une mise en route un peu poussive contre Vesely, le Français a enchaîné avec une belle prestation contre Bublik avant de signer sa plus belle victoire sur dur en dominant Shapovalov (6-4, 6-4). On le sent en pleine possession de ses moyens. Pour cela, il devra venir à bout du fantasque et imprévisible (mais tenant du titre) Basilashvili qui a débloqué son compteur à Doha, battant successivement Elias Ymer et Marton Fucsovics après un début d’année très poussif. On le sait, il faut toujours se méfier de Basilashvili qui peut vite devenir injouable lorsqu'il est en confiance. Malgré tout, le Géorgien est souvent en difficulté contre les grands serveurs. Sur dur, il n’a remporté que 31% de ses matchs en carrière (et présente un bilan de 4 défaites en 7 matchs contre les grands serveurs moins bien classés que lui).

Fond floutté Fond floutté