ATP / Doha : une ouverture pour Basilashvili ?

Le tenant du titre est lancé. Alors qu'il n'avait pas remporté le moindre match depuis le début de saison et restait même sur 8 défaites consécutives avant de venir défendre son titre à Doha. Le Géorgien a été plutôt convaincant contre Elias Ymer, tout le contraire de son adversaire du jour. Marton Fucsovics a eu les pires difficultés à se défaire du Coréen Kwon mais partira largement favori de ce huitième de finale. Dans les confrontations, le Hongrois mène 5 à 3 toutes compétitions confondues mais avec Basilashvili, il faut se méfier des statistiques.

Analyse de cette rencontre avec nos deux consultants.

L'œil de Florent Serra

Je ne me risquerais pas à miser sur Fucsovics en favori sur ce match. Je ne le trouve pas dans une grande confiance. Il a été bousculé par Kwon. Doha est un tournoi où le Géorgien a de bonnes sensations, c'est le tenant du titre et on a vu par le passé qu'il était capable de sortir des gros tournois là où il avait déjà gagné (Hambourg par exemple). Je l'ai trouvé bon contre Ymer. En outsider, c'est intéressant de partir sur Basilashvili. Quand il commence bien un tournoi et qu'il est bien dedans, sur dur extérieur, il peut être dangereux avec sa prise de balle tôt. Après, Fucsovics est un bel athlète mais il y aura un beau duel de puissance sur ce match mais il a plus besoin de temps pour s'organiser que le Géorgien. Cette cote de Basilashvili est intéressante, je n'aurais pas mis Fucsovics autant favori.

L'œil de Rodolphe Gilbert

Basilashvili s'est réveillé. Il est le tenant du titre. C'est tout à fait possible de le voir gagner ce match. Avec une victoire au compteur, il peut se lancer. Il ne fait pas dans la demi-mesure en général. Soit il perd au premier tour, soit il va au bout du tournoi. Ca peut être une belle opportunité de miser sur le Géorgien. En tout cas, pour moi, ça ne serait pas du tout une surprise de voir le Géorgien gagner.

Un prono vaut mille mots

Fond floutté Fond floutté