ATP / Indian Wells : Brooksby a t-il la recette pour croquer Tsitsipas ?

Il fait partie des joueurs qui montent et qui devraient aller très haut dans les prochaines années, voire dès les mois qui viennent. Il y a un peu plus de douze mois, Jenson Brooksby était classé 315ème à l’ATP. Depuis, il a effectué une progression fulgurante, en intégrant le TOP 50 après avoir participé à seulement 12 tournois dans l’élite, dont 4 Majeurs. Sur le plan technique, le Californien de 21 ans a tout pour réussir : un revers fusant, une bonne main, de sacrée jambes et l’intelligence de jeu. Cette saison, après avoir été privé de l’Open d’Australie en raison du Covid, il a frappé fort en atteignant la finale à Dallas, seulement freiné par Reilly Opelka. Ensuite, il a perdu d’entrée à Acapulco, mais en se procurant deux balles de matchs contre Alexander Zverev. À Indian Wells, lors de ses deux premiers tours, il a écoeuré Roberto Carballes Baena (6-1, 6-4), puis surtout Karen Khachanov, N°26 mondial (6-0, 6-3, en écartant les 4 balles de break qu’il avait concédées), en concoctant un jeu à sa sauce. 

Son style de jeu, à la fois entreprenant et contreur, avec de belles variations et un zest de malice, a de quoi perturber les meilleurs joueurs du monde. Pourquoi pas Stefanos Tsitsipas ? Rien n’est impossible. D’abord parce que le yankee, avec ses balles rasantes, à la manière de Daniil Medvedev, a les armes pour entrer dans la tête du Grec. Ensuite, car le 5ème joueur de la planète n’est pas au mieux de sa forme, ne parvenant pas à afficher, dans un seul et même match et tours après tours, une constance suffisante pour un athlète de son rang. À Marseille, puis à Acapulco, dès qu’un joueur (Roman Safiullin et Cameron Norrie) parvient à introduire un grain de sable dans sa belle mécanique, il se retrouve en difficulté. Contre Jack Sock, lors de son entrée en lice, il a souffert (7-6, 3-6, 7-6 en 2h30 de jeu). Heureusement, les conditions en Californie sont favorables à son style de jeu. Une surface pas trop rapide et des balles que ses gros lifts en coup droit et revers font gicler au contact avec le sol. En 2021, le Grec avait d’ailleurs atteint les quarts à Indian Wells. Enfin, Tsitsipas va devoir gérer encore une fois le soutien du public destiné à son adversaire. Jamais facile de trouver les ressources nerveuses pour se battre plusieurs fois de suite contre des joueurs locaux. D’autant que Brooksby, qui est donc Californien, est souvent très à l’aise à la maison.    

La stat à retenir

Hors US Open, Jenson Brooksby a participé à 3 tournois aux États-Unis sur le circuit principal pour un bilan de 2 finales (Newport 2021 et Dallas 2022) et une demie (Washington 2021)

L’œil de Rodolphe Gilbert

Je ne trouve pas que Stefanos Tsitsipas soit dans une superbe forme. Il n’est pas très bon, il a été en difficulté lors du tour précédent. En face, Jenson Brooksby est vraiment étonnant. Il ne cesse de progresser. C’est tout à fait faisable de voir l’Américain s’imposer. Il n’était déjà pas loin de dominer Alexander Zverev à Acapulco. Certes, c’est logique de voir le Grec en position de favori, mais il ne l’est pas largement, et c’est bien normal. Il y a un vrai coup à jouer pour Brooksby. 

L’œil de Florent Serra

Il ne cesse de m’étonner ce Jenson Brooksby. Contre Karen Khachanov, il a été incroyable dans sa faculté de changer les rythmes et proposer des variations. Il lui a préparé une petite mayonnaise indigeste. De son côté, Stefanos Tsitsipas n’est pas au top, mais il est irréprochable dans l’attitude. Il ne lâche jamais, et contre Jack Sock, il a su être patient et courageux pour finir par s’imposer. Je pense que l’Américain a le jeu pour embêter le Grec. Mais si Tsitsipas arrive à développer son jeu offensif, à attaquer en revers long de ligne, il peut faire la différence. Pour moi, les cotes sont bien ajustées : Tsitsipas est légèrement favori. Mais ça ne veut pas dire que Brooksby ne peut pas gagner. 

Un prono vaut mille mots

ATP - Indian wells Par Rodolphe GILBERT
Brooksby - Tsitsipas

victoire Brooksby
Gagné

Cote 2.2 Winamax

Mise BK 0.5%

le 13/03