ATP / Indian Wells : Coric, retour gagnant ?

La dernière fois qu’on l’avait aperçu sur un court, c’était il y a un tout petit peu plus d’un an. Ça se passait sous un toit, à Rotterdam, un tournoi décalé d’un mois dans le calendrier en raison de la pandémie. Borna Coric avait perdu, assez sèchement d’ailleurs, en demi-finale face à Marton Fucsovics. Un défaite surprise pour le 26ème mondial, lui qui venait de prendre le dessus sur Dusan Lajovic et Kei Nishikori et qui visait une huitième finale dans sa jeune carrière. Avec le recul, ce revers paraît totalement anecdotique. Car être privé de jouer au tennis durant douze mois demeure nettement plus embêtant. La raison ? Une grave blessure à l’épaule droite dont il avait senti les prémices dès 2018 et qui a obligé le Croate à se faire opérer à New York en mai dernier.

Après huit ou neuf semaines, Coric a recommencé à taper dans la balle. Mais il a aussi et surtout pris le temps de refaçonner son corps et son jeu de jambes, dans les salles de sport puis sur les courts. « J’ai regardé mon avenir à long terme et non pas à court terme, a t-il raconté au média tennis.com. Je voulais effectuer une très bonne rééducation. J’aurais probablement pu jouer l’Open d’Australie, mais je voulais être certain que mon épaule soit prête. Et comme je n’avais pas eu de temps libre depuis longtemps à cause du lourd calendrier tennistique, j’ai également décidé de profiter de cette pause ».

Aujourd’hui, celui qui a éclaté aux yeux du grand public en dominant Rafael Nadal à Bâle à l’âge de 17 ans seulement a hâte de reprendre sa vie sur le circuit : « J’aime cette sensation d’être un peu nerveux avant mes matchs. D’être même un peu stressé avant les compétitions. Cela me manque. C’est très calme depuis un an. » Dans cette phase de reconstruction, l’ancien N°12 mondial a choisi de modifier une partie de sa technique au service. Convaincu que ce coup est l’un de ses meilleurs atouts, il souhaite s’offrir davantage de points gratuits. Première illustration pour son retour lors de son premier tour à Indian Wells ? Pas évident, tant il faut de la patience pour recouvrer ses marques.

Seulement, le Croate pourra s’appuyer sur un excellent résultat passé en Californie. En effet, en 2018, Coric avait atteint le dernier carré, après avoir dominé Roberto Bautista Agut, Taylor Fritz et Kevin Anderson, ne chutant que face à Roger Federer, à qui il avait pris une manche. Pas forcément étonnant vu les conditions de jeu dans le désert d’Indian Wells, l’actuel 167ème mondial étant plutôt à l’aise sur des surfaces pas trop rapides, lui permettant de ne pas être pris de vitesse sur son coup droit, son point faible. Physiquement, jouer des rencontres dans la longueur ne lui fait pas peur. Alors pourquoi ne pas poser des problèmes dès son entrée en lice à Alejandro Davidovich Fokina, qu’il affronte pour la première fois ?

Classé au 45ème rang à l’ATP, l’Espagnol est un joueur fougueux et agressif. Son début d’année a été compliqué, même s’il n’a pas été gâté par les tirages (Adrian Mannarino à Montpellier, Stefanos Tsitsipas à Rotterdam et Jannik Sinner à Dubaï). Il a quand même atteint les quarts à Doha, se débarrassant de Daniel Evans. Les conditions assez lentes d’Indian Wells ne lui seront pas forcément favorables, dans l’optique de prendre de vitesse Borna Coric. On attend aussi pas mal de vent, et ce sera le joueur capable de mieux gérer cet élément qui parviendra à s’en sortir. Autrement dit, celui qui limitera au maximum son nombre de fautes aura de grandes chances de s’imposer. Sur le papier, Coric a les moyens de réussir son retour, mais est-il déjà assez réglé dans l’échange ?

L'écart de cote paraît cependant très important.

Un prono vaut mille mots

ATP - Indian Wells Par AB Tennis
Coric vs Davidovich

victoire Coric
Perdu

Cote 3.65 Winamax

Mise BK 0.35%

le 10/03