ATP / Indian Wells : présentation et statistiques du tournoi

Après deux saisons perturbées par la Covid, le tournoi d'Indian Wells reprend sa bonne place dans le calendrier après une édition 2020 annulée et une édition 2021 déplacée en octobre. Présenté par certains comme le 5ème Grand Chelem du circuit, le tournoi californien récupère un casting presque au complet. Beaucoup de joueurs avaient boudé le rendez-vous automnal au Tennis Paradise. Parmi les cadors, Federer et Thiem sont à nouveau absents, tout comme vraisemblablement Novak Djokovic même s'il est présent dans le tableau.

Invaincu cette saison (15 victoires en 15 matchs), Rafael Nadal tentera de poursuivre sa série dans un tournoi qui lui a réussi historiquement (3 titres, 1 finale et 6 demies en 14 participations) mais sa dernière finale remonte à 2013.

Ce lundi, Novak Djokovic a récupéré sa place de numéro un mondial mais avec seulement 100 points d'avance sur Daniil Medvedev qui devra atteindre les quarts de finale pour récupérer son trône.

Un an après son dernier match, ce tournoi d'Indian Wells sera l'occasion de revoir Borna Coric, opéré de l'épaule, et prêt à reprendre la compétition dans la vallée de Coachella.

Le complexe du Indian Wells Tennis Garden est l'un des plus grands de la planète avec 24 courts dont un court central de 16 000 places, le deuxième stade le plus grand derrière le court Arthur Ashe.

Comme Miami, le tableau est composé de 96 joueurs avec 32 têtes de série exemptées de premier tour. Pour les 64 autres joueurs, il faut donc passer 7 tours pour remporter le tournoi, comme en Grand Chelem. Un exploit pour le moment encore non réalisé.

Depuis 2004, il y a toujours eu un membre du Big 3 en finale (9 fois Federer, 6 fois Djokovic, 4 fois Nadal) sauf en 2021 avec l'absence du Big 3, une première depuis l'an 2000.

Les conditions de jeu

Les conditions sont plutôt lentes dans le désert californien avec une surface en Plexipave et des balles Penn. Les balles sont plutôt rapides la journée, ce qui favorise les serveurs. A noter toutefois que l'indice de rapidité de la surface a augmenté en 2019 et 2020 par rapport aux éditions précédentes mais reste dans des standards équivalents à des tournois sur terre battue. La météo sera au beau fixe durant tout le tournoi avec des températures prévues entre 26 et 33 à l'ombre). Les rebonds hauts vont bien convenir aux terriens à l'aise sur dur. Les joueurs grands devraient également bien évoluer avec des balles à hauteur de hanche.

Le coin des stats

Depuis 2010, le bilan des têtes de série est assez mitigé et variable : 71% de victoires pour leur entrée en lice au 2ème tour (85% en 2021). Parmi les top 10, on dénombre environ 20% de défaites dès le 2ème tour. Concernant la présence des têtes de série en huitièmes de finale, le taux de présence est de 75% depuis 10 ans... En revanche, 100% des finalistes depuis 2010 étaient des têtes de série ainsi que 88% des demi-finalistes. Il n'y a eu que trois joueurs non top-10 vainqueur du tournoi : Norrie (2021), Ljubicic (2010) et Correjta (2000).

Concernant les outsiders, la moyenne depuis 10 ans est de 32% avec tout de même un pic à 40% en 2019 et 2018, les deux dernières éditions qui ont eu lieu en mars. Au premier tour, il y a eu 50% des favoris au tapis entre 2017 et 2019 avec une moyenne à 37% depuis 10 ans. Au deuxième tour, cela tombe à 27% de victoires des outsiders.

En moyenne, 33% des matchs ont un tie-break : un taux assez faible pour un tournoi sur dur (comme Acapulco) qui s'explique par la difficulté à conserver son service (76%).

Concernant les qualifiés, Vinny Spadea est le seul à avoir atteint les demies depuis 2003 et Kecmanovic les quarts de finale en 2019. Depuis 2010, ils ne sont que 5 à avoir été stoppés en huitièmes (Devvarman, Ebden, Gulbis, Nishioka et Krajinovic). Au premier tour, les qualifiés comptent 48% de victoires. Parmi les rescapés, 30% rejoignent le 3ème tour.

Analyse du tableau et des matchs du premier tour à venir