ATP / Miami : Alcaraz, le premier M1000 d'une longue série ?

En voilà une affiche inattendue en finale de ce Masters 1000 de Miami ! Alors que la saison va prendre un tournant orangé jusqu’au milieu de l’été, ce sont bien deux terriens qui vont s’affronter pour s’adjuger le titre. Deux terriens mais surtout deux joueurs très complets, capables, comme on vient de le voir, de se battre avec les tous meilleurs sur des surfaces plus rapides.

Sur la semaine, c’est clairement Carlos Alcaraz qui a marqué les esprits, dans la lignée de ce qu’il a montré à Indian Wells. L’Espagnol a enchaîné les grosses prestations, battant successivement Cilic (6-4, 6-4), Tsitsipas (7-5, 6-3), un Kecmanovic en grande forme (6-7, 6-3, 7-6) et le tenant du titre Hubert Hurkacz (7-6, 7-6) en affichant un niveau de jeu digne d’un joueur du Top 5. Avec ce résultat, l’Espagnol devient l’un des plus jeunes joueurs de l’Histoire à se hisser en finale d’un Masters 1000 : « C’est quelque chose dont je rêvais enfant. C’est génial d’être en finale à Miami, j’aime beaucoup jouer ici et l’ambiance est incroyable. Je vais prendre cette finale comme si c’était un premier tour, en essayant de contrôler mes nerfs. Je vais en profiter. »

Si Alcaraz va forcément ressentir une petite pression supplémentaire, c’est un joueur programmé pour atteindre les sommets, bien entouré, et qui va sans doute bien gérer ce match émotionnellement. Rappelons qu’il a quand même remporté les trois finales qu’il a disputées depuis le début de sa jeune carrière (Umag, Next Gen et Rio). Jouer face à un Top 10 ne semble pas vraiment l’effrayer non plus puisque depuis l’US Open, il a remporté 6 de ses 9 duels face aux 10 meilleurs joueurs du monde.

Le parcours de Casper Ruud n’est évidemment pas à minimiser mais le Norvégien a fait face à des joueurs qui sont passés au travers comme Zverev et Norrie, un Bublik assez peu concerné et un Cerundolo assez moyen et à bout de souffle en demi-finale après un parcours héroïque. Ruud n’est pas en finale par hasard, il reste tout de même sur 14 victoires lors de ses 17 derniers matchs sur dur extérieur, mais il n’a pas eu de vrai match « référence » cette semaine. Et s’il a beaucoup progressé sur dur ces derniers mois, il a encore du mal face au Top 20 avec seulement 4 victoires lors des 13 derniers matchs (Schwartzman, Garin et donc Zverev et Norrie). Le Norvégien a perdu son seul affrontement contre Alcaraz (à Marbella en avril 2021) et semble actuellement un cran en dessous en termes de niveau de jeu. C’est donc assez logiquement que l’Espagnol partira grand favori de cette finale même si l'écart semble trop important pour engager une mise sur cette rencontre.

L'œil de Florent Serra

Je trouve les cotes logiques. En demi-finale, Ruud s’en sort parce que Cerundolo n’a pas fait un bon match. Le Norvégien n’a pas été bon du tout côté revers, assez faible en seconde. Heureusement pour lui, sa première balle était au rendez-vous et son premier coup de raquette a fait du dégât. C’est là-dessus qu’il peut gêner Alcaraz mais l’Espagnol retourne tellement bien que ça risque d’être quand même compliqué. Selon moi, Alcaraz va réussir à l’enfoncer côté revers. Je me répète, mais Ruud, c’était vraiment trop faible en revers. Il ne pourra pas lutter s’il ne hausse pas son niveau de jeu de ce côté-là. De plus, l’Espagnol a toutes les armes pour empêcher le Norvégien d’avoir du temps en coup droit. Il sera peut-être un peu tendu pour sa première finale de Masters 1000 mais même s’il ne joue pas à 100% je le vois quand même passer. Actuellement, je trouve qu’il y a une grosse différence de niveau entre les deux joueurs et je trouve la cote de 1.30 normale même si elle semble risquée sur le papier.

L'œil de Rodolphe Gilbert

Ce sera la première finale de Masters 1000 pour l'un et pour l'autre donc je pense qu'il peut tout se passer. Évidemment, Alcaraz apparaît comme le favori parce qu'il passe les écueils les uns après les autres parfois même sans trop de difficultés. Il a encore bien maîtrisé sa demie, mais ça ne s'est quand même pas joué à grand-chose. Pour moi, ce sera la même chose face à Ruud. Le côté émotionnel va forcément rentrer en ligne de compte avec un Norvégien assuré d'être 7ème mondial et qui peut tout à fait battre un Alcaraz fatigué ou un peu en dedans. Mettre Ruud à 3.30 c'est dire qu'il n'a quasiment aucune chance de gagner et je ne suis pas d'accord avec ça. Il est tout à fait capable de prendre au moins un set à l'Espagnol.