ATP / Miami : Basilashvili, un coup à jouer face à Brooksby ?

Depuis un peu plus d’un an, Jenson Brooksby impressionne. Une ascension fulgurante, pour celui qui était classé 315ème il y a douze mois et qui vient d’intégrer le TOP 40 lundi dernier, après un joli parcours à Indian Wells, atteignant le quatrième tour après avoir sorti Karen Khachanov mais surtout Stefanos Tsitsipas. Son intelligence de jeu, ses revers fusants, son toucher de balle et ses jambes de feu ont de quoi perturber presque tous les joueurs du circuit et on peut penser légitimement que Nikoloz Basilashvili, peu connu pour sa patience, est une cible idéale. Néanmoins, on peut aussi trouver plusieurs bémols à cette tendance. D’abord, le jeune californien de 21 ans n’a pas réussi son entrée en lice. On l’a vu douter et cravacher pour prendre le dessus sur Federico Coria (3-6, 6-2, 6-3). Ensuite, il n’est pas passé loin de la disqualification, après avoir lancé sa raquette en direction d’un ramasseur de balle. Même s’il n’avait pas l’intention de le toucher, la raquette est arrivée dans ses pieds et sans un mouvement du ramasseur, la scène aurait pu être plus dramatique. Brooksby n’a pris qu’un point de pénalité, une décision qui a surpris les observateurs, surtout que l’Américain ne s’est pas excusé dans la foulée. Aujourd’hui, après les sanctions prises par l’ATP jugées par beaucoup trop clémentes au sujet du pétage de plomb d’Alexander Zverev à Acapulco et d’un autre jet de raquette de Nick Kyrgios à Indian Wells, Brooksby se trouve au coeur d’une petite tempête médiatique. Cette situation peut-elle le bouleverser au moment de pénétrer sur le court pour disputer son deuxième tour à Miami ?

Ce n’est pas à exclure, d’autant que Brooksby est encore peu expérimenté (seulement 14 tournois dans l’élite) et n’a jamais été confronté à ce genre d’évènements. Enfin, même si Basilashvili est loin d’être une assurance tous risques, tant il est capable de bien jouer durant une semaine (finale à Doha en 2022…), puis de faire n’importe quoi pendant plusieurs tournois (… mais aussi 6 défaites d’entrée), le Géorgien mène 2/0 dans leurs confrontations. Un premier succès à l’US Open en 2019, une époque où Brooksby découvrait le circuit, et surtout une deuxième victoire acquise au Masters 1000 du Canada l’année dernière, soit une période où le jeune américain avait déjà montré ses qualités. Autant d’arguments qui permettent de penser que Basilashvili pourrait tenir son rang de N°20 mondial, si sa motivation et sa concentration sont au rendez-vous.

La stat à retenir

Jenson Brooksby n’a remporté que 2 matchs sur 8 contre le TOP 20 depuis le début de sa carrière    

  

L’œil de Florent Serra

La cote de Nikoloz Basilashvili est très tentante. D’abord, parce que Jenson Brooksby n’a pas très bien joué lors de son premier tour face à Federico Coria. Ensuite, car l'Américain peut être un peu perturbé par l’incident qu’il a provoqué avec son jet de raquette, même si dans le règlement, c’est normal qu’il n’ait pas été disqualifié car le ramasseur de balle n’a pas eu mal. Bon, c’est en réalité le règlement qui n’est pas bien fait, car il faudrait obliger les joueurs à garder la raquette en main. Il s’est excusé, mais seulement après le match. Sa variation devrait poser des problèmes au Géorgien, mais attention, ce dernier peut apprécier les conditions de jeu à Miami, un dur pas trop rapide. Il faut juste qu’il ait envie de jouer et de ne pas rentrer chez lui. À 100%, Basilashvili vaut largement mieux que cette cote. Le souci, c’est qu’il peut dégoupiller. Brooksby a le jeu pour le gêner, mais si le Géorgien s’applique, et vu la cote, on a envie de croire à une belle performance de Basilashvili. 

Un prono vaut mille mots

ATP - Miami Par TB Betting
Basilashvili vs Brooksby

victoire Basilashvili
Perdu

Cote 3.4 Winamax

Mise BK 0.65%

le 25/03