ATP / Miami : Cerundolo, la vengeance du frangin ?

Tous les deux ont réussi à s’imposer pour la première fois de leur vie le même jour en Masters 1000. Francisco et Juan Manuel ont ensuite franchi un tour supplémentaire. Mais si le cadet a échoué au troisième tour à Miami, l’aîné est parvenu à se hisser en huitièmes de finale, après une solide prestation face à Gaël Monfils. Certes, le Français a commis beaucoup de fautes. Mais l’Argentin, très appliqué, a fait son match. En coup droit notamment, il a distribué le jeu, construisant patiemment ses points avant de piquer croisé ou décroisé. Il s’est également montré lucide dans les moments chauds (5 balles de break sauvées sur 5 concédées), montrant une jolie qualité de kick extérieur au service, ainsi qu’une force de caractère prometteuse pour la suite de sa carrière. Maintenant, il va lui falloir venger son petit frère, car c’est justement son prochain adversaire, Frances Tiafoe, qui l’a éliminé. Sur le papier, l’avantage est donné au yankee. Mieux classé (N°31 contre N°103), plus expérimenté (55 matchs en Masters 1000) et régulièrement à l’aise sur le dur américain (titre à Delray Beach en 2018, quart à Miami en 2019 et deux fois huitième de finaliste à l’US Open 2020 et 2021). 

Mais attention, dans ce cas précis, l’Histoire ne suffit pas à justifier un tel écart de cotes entre les deux joueurs. D’abord, Tiafoe n’a pas réussi un bon début de saison (2 victoires pour 4 défaites avant le Masters 1000 floridien), en raison notamment d’une blessure au coude qui l’a éloigné des courts durant un mois et demi. Ensuite et au contraire, même si Cerundolo n’avait encore jamais gagné une rencontre sur dur avant Miami, le natif de Buenos Aires surfe actuellement sur une vague géante de confiance (titre en Challenger à Santa Cruz, quart à Buenos Aires et demie à Rio, le tout sur terre). Battre deux fois Kecmanovic, une fois Opelka (même si ce dernier a abandonné) et Monfils, voilà qui n’est pas anodin. Clairement, si l’Argentin parvient à s’installer dans une filière terrienne et a imposé le rythme de l’échange à Tiafoe, il a les moyens de le perturber. En revanche, si l’Américain prend la balle très tôt, notamment dès le retour de service, cela risque d’aller un peu trop vite pour Cerundolo.         

L’œil de Florent Serra

Je trouve que le jeu de Francisco s’adapte mieux au dur que celui de Juan Manuel. Ses frappes sont un peu plus à plat. Il a quand même réussi de bons trucs face à des adversaires de renom. C’est donc quand même très surprenant de voir Frances Tiafoe avec une cote si basse et un tel avantage, d’autant que l’Américain n’est pas vraiment à son top niveau en ce moment. Bref, si Cerundolo parvient à prendre un peu de temps sur le coup droit de Tiafoe, il peut l’agacer et venir l’embêter. Pourquoi pas lui prendre un set et même venir gagner ! 

L’œil de Rodolphe Gilbert

Pour moi, c’est assez logique de voir Tiafoe en position de favori. Il a l’expérience de ce genre de matchs, dans ce type de tournoi, et il joue à domicile. Je trouve qu’il commence à rejouer pas mal. En revanche, c’est aussi vrai que Cerundolo est assez épatant. Au tour précédent, même si Gaël Monfils n’a pas très bien joué, il a réalisé une très belle prestation. Du coup, les cotes sont trop larges à mon avis. Tiafoe est normalement au-dessus, mais sa cote est si basse qu’il n’y a pas d’intérêt à jouer sur lui et la value est plutôt sur l'Argentin.

Un prono vaut mille mots

ATP - Miami Par Jeremy RITZ
Cerundolo vs Tiafoe

victoire Cerundolo 0.46% (3.15) remboursé si Cerundolo over 11.5 jeux 0.54% (1.86)
Gagné

Cote 2.45 Betclic

Mise BK 1%

aujourd'hui