ATP / Miami : Nishioka, petit mais costaud ?

Dans le monde du tennis, tous les joueurs sont confrontés au syndrome de la bête noire. Cet animal sans foi ni loi dont le mot pitié ne fait pas partie de son vocabulaire, même s’il vous a déjà battu, écrasé voire humilié à plusieurs reprises. Pour Daniel Evans, il se pourrait bien que son « sans-coeur » à lui se nomme Yoshihito Nishioka.

En effet, le Japonais a remporté leurs trois premiers affrontements, à chaque fois sur dur extérieur (Atlanta 2016, Washington 2019, Open d’Australie 2020), de sorte qu’il peut légitimement aborder ce deuxième tour à Miami avec assurance et ambition, lui qui déclarait il y a quelques semaines qu'il voulait atteindre le TOP 20. Une confiance d’autant plus conséquente que celui qui n’est classé que 96ème à l’ATP, mais qui a déjà été dans le TOP 50, a déjà réussi de belles choses en 2022 (titre à Colombus et finale à Cleveland en Challenger, quart à Acapulco après avoir battu Taylor Fritz).

Sur sa lancée, il a déjà gagné 3 matchs en Floride, deux en qualifications puis le troisième lors du premier tour dans le tableau principal, face à Emilio Gomez. Dans le jeu, sa qualité de gaucher pour trouver des trajectoires extérieures et son sens du déplacement lui offrent de jolies possibilités pour contrer les attaques placées (slice de revers puis montée au filet) de Dan Evans. Ce dernier, sans rythme puisqu’il est tête de série et effectue son entrée en lice, connaît un début de saison mi-figue mi-raisin (il n’a jamais gagné plus de deux matchs consécutifs dans un seul et même tournoi). Contre les gauchers, le Britannique ne se débrouille pas si mal (5 succès pour 3 revers depuis début 2021). Mais lorsqu’on ajoute une donnée à l’équation, celle de la taille de son adversaire, il est alors en grande difficulté. Comme si jouer contre des « petits » joueurs l’empêchait de développer son jeu et le faisait, au contraire, craquer le premier.

La stat à retenir

Daniel Evans a perdu ses 4 derniers matchs contre les gauchers mesurant moins d’1m80 (2 contre Corentin Moutet, 2 face à Yoshihito Nishioka).      

L’œil de Florent Serra

La cote de Yoshihito Nishioka me plaît bien. Il sort d’une très belle période, il est en confiance. Alors que Daniel Evans est un peu en difficulté en ce moment. Il se trouve que le Japonais pose des problèmes au Britannique. Il mène 3/0 dans leurs confrontations. Deux petits gabarits face-à-face, cela fait qu’Evans ne peut pas balader comme il veut son adversaire, car Nishioka a un centre de gravité très bas et peut défendre à grande vitesse. Or, Evans manque un peu de puissance pour mettre à distance le Japonais. Et puis, la patte gauche de ce dernier est intéressante. Il sait bidouiller la balle, faire des croisés courts, des amorties et changer les rythmes. C’est logique de voir Evans favori en ce qui concerne le classement, mais sur tous les autres critères, je donne 51/49 pour Nishioka.   

L’œil de Rodolphe Gilbert

Pour moi, les cotes sont bien faites. Dan Evans est favori. Yoshihito Nishioka gagne de nouveau quelques matchs, mais quand on compare leur potentiel, le Britannique fait tout un petit peu mieux.  Ils ne sont pas très puissants tous les deux et travaillent bien la balle. Mais ce n’est pas interdit de voir le Japonais créer une surprise.

Un prono vaut mille mots

ATP - Miami Par Rodolphe CAZEJUST
Nishioka vs Evans

victoire Nishioka
Gagné

Cote 2.45 Betclic

Mise BK 1%

le 25/03