ATP / Monte Carlo : Evans peut-il stopper l'élan de Goffin ?

Solide, concentré, inspiré et combatif. Voici quatre mots qui résument parfaitement l’état d’esprit montré par Daniel Evans lors de son premier tour à Monte-Carlo et sa victoire contre Benjamin Bonzi. Un premier set en cavalier seul (6-0), avant de se faire sévèrement bousculer, puis de trouver les ressources mentales mais aussi techniques pour finir par s’imposer au tie-break (7-6).

 

Sur la terre monégasque, le Britannique se sent bien. La lenteur et l’humidité de la surface rouge-orangée du Rocher favorise ses slices et ses amorties, qui s’écrasent inlassablement sur le sol, laissant ses adversaires pantois et las. Et comme ses balles enveloppées côté coup droit prennent de la hauteur sur le revers adverse, le 27ème mondial se trouve facilement en position de force dans l’échange, ayant plusieurs options dans sa palette de coups.

 

L’année dernière, il avait réalisé à Monte-Carlo sa meilleure performance en Masters 1000. Une superbe demi-finale, après avoir usé et dominé Dusan Lajovic, Hubert Hurkacz, Novak Djokovic et un certain David Goffin. Aujourd’hui, les deux hommes se retrouvent, avec un avantage psychologique pour le natif de Birmingham. Au total, 3 confrontations pour 3 victoires, dont une en début de saison à l’Open d’Australie. Dans le jeu, le style atypique du Britannique pose des soucis au Belge, adepte des trajectoires un peu plus franches.

La stat à retenir

David Goffin compte 60% de défaites en carrière contre les revers à une main classés parmi le top 50 mondial

 

Attention, Goffin est malgré tout très à l'aise sur terre battue. En Masters 1000, il a déjà disputé un dernier carré, lui aussi dans la Principauté, en 2017. À ce joli score, on peut ajouter un quart de finale à Roland Garros et 6 supplémentaires à Monte-Carlo, Madrid et Rome. Autre bonne nouvelle, le N°47 à l’ATP va mieux, beaucoup mieux. Après deux saisons neutres (26 succès pour le même nombre de défaites en 2020 et 2021) et un début d’année 2022 délicat, il vient tout juste de glaner un nouveau trophée à Marrakech, le 6ème de sa carrière. C'est d'ailleurs la première fois de sa carrière qu'il enchaîne 6 victoires consécutives sur terre battue en moins d'une semaine sur le circuit ATP.

 

Au premier tour à Monaco, il a disposé de Jiri Lehecka, se montrant fort derrière sa première balle de service (78% des points gagnés) et costaud dans les moments chauds (6 balles de break concédées, toutes sauvées). C’est sûr, l’ancien finaliste du Masters 2017 a recouvré le sourire et la confiance. Va-t-il redevenir le métronome qu’il était il y a quelques années ? Possible, mais ça reste à confirmer. En attendant, Daniel Evans compte bien profiter d’une éventuelle baisse de régime du Belge, qui accumulent les efforts depuis huit jours. Et la cote du Britannique semble un peu trop élevée !

Un prono vaut mille mots

ATP - Monte Carlo Par Rodolphe CAZEJUST
Goffin vs Evans

victoire Evans
Perdu

Cote 2.3 Winamax

Mise BK 1.25%

le 13/04