ATP / Montpellier : Monfils en quête d’un second souffle

« Je n’ai pas encore récupéré, je suis extrêmement fatigué et toujours décalé ». La déclaration de Gaël Monfils date de mardi après-midi à nos micros, soit 48 heures avant son entrée en lice à l’Open Sud de France. Un jet lag résultant de son retour Down Under, après une tournée aboutie (titre à Adélaïde et quart de finale dans le Majeur australien), mais visiblement éreintante. « J’ai tapé une heure trente lundi, même chose mardi matin, j’essaie surtout de tenir et de ne pas me coucher tôt pour reprendre un rythme normal », a ajouté le Parisien. Est-ce que la « Monf » sera à 100% au moment d’aborder son premier match à Montpellier ? La question est légitime. Non seulement, il lui faut récupérer sur le plan physique, mais il lui faut aussi se projeter dans une nouvelle aventure, sans doute moins excitante, bien qu’en France, qu’un Grand Chelem.

D’autant qu’après son élimination contre Matteo Berrettini en quarts de finale de l'Open d'Australie, Monfils s’était montré déçu, voire résigné. Dans l’Hérault, lors de la conférence de presse d’avant tournoi, il a confirmé ses propos de Melbourne : « C’est juste la vérité. Il y a beaucoup de matchs en Grand Chelem au cours desquels je n’ai pas réussi à jouer à mon top niveau. Et lorsque j’ai eu une opportunité de faire mieux, je ne l’ai pas saisie. C’est un constat. » Avant de relativiser un tout petit peu : « Bon, on parle du très haut niveau. Les gens l’oublient, mais ce n’est pas si facile. Mais j’ai envie de toujours y croire, ça reste une ambition, d’aller encore plus haut. »

 

Plus haut, ça commence d’abord par savoir enchaîner, semaine après semaine, même si bien sûr, le juge de paix demeure les Majeurs. Son premier adversaire est largement dans ses cordes. Mikaël Ymer n’est que 83ème mondial et n’a jamais vraiment brillé en indoor. Sauf que le jeune suédois de 23 ans est en progrès depuis quelques mois. Une finale à Winston-Salem l’année dernière et un quart à Adélaïde au début de cette saison. Tout ça sur dur, certes en extérieur, mais de quoi ne pas le prendre à la légère. Nul doute que ce soit le cas, puisque Gaël Monfils a perdu lors de leur première confrontation, à Roland Garros au mois de mai dernier. C'est d'ailleurs la seule victoire du Suédois en carrière contre un top 20 mondial (1 victoire pour 12 défaites). Alors, vous avez dit un match piège ?

La stat à retenir

Le bilan de Mikael Ymer en indoor sur le circuit ATP est de 6 victoires pour 14 défaites, aucun quart de finale disputé et 1 seule victoire pour 9 défaites de suite contre le top 50 mondial

Ymer a certes réussi à vaincre Monfils l'année dernière à Paris mais cela correspondait à une époque où le Français traversait une mauvaise passe. Monfils est désormais de retour à un meilleur niveau et on devrait assister à une autre histoire cette fois-ci. Les qualités physiques et athlétiques du Français sont toujours présentes. L'expérience aussi. Mais il devra tout de même se méfier du Suédois, capable de très bien couvrir son terrain et passer très rapidement d'une phase défensive à une phase d'attaque. La qualité de service du Français sera primordiale face à un adversaire qui retourne très bien et anticipe bien les services adverses. Il devrait cependant manquer un peu de puissance et de variation pour s'offrir une seconde victoire contre le numéro un français.

2 mois offerts à Tennis Break News grâce à ZEbet

Pour parier sur cette rencontre, vous pouvez ouvrir un premier compte Zebet. En échange, deux mois d'abonnement offerts à Tennis Break News. Pour cela, utilisez le code promo TBN150 et ce lien d'affiliation : https://zebet.page.link/TBN150