ATP / Roland Garros : Alcaraz, première demie en Grand Chelem ?

Carlos Alcaraz va-t-il tout ravager sur son passage ? On peut logiquement le penser au vu de ce qu’il a montré lors des dernières semaines. L’Espagnol reste sur 14 victoires consécutives sur terre battue et très peu de joueurs semblent actuellement capables de lui tenir tête sur cette surface.

C’est simple, en un mois, il a battu 4 des 5 joueurs du Top 5 entre Madrid et Barcelone (Djokovic, Nadal, Tsitsipas et Zverev). Et malgré un second tour où il a dû sauver une balle de match contre Ramos Vinolas, le natif d’El Palmar a été en maîtrise lors de tous ses autres matchs contre Londero, Korda et Khachanov (seulement 9 jeux concédés en moyenne par match).

De son propre aveu, le n°6 mondial a désormais l’expérience des grands matchs et se sent prêt à aborder les gros défis qui l’attendent : « J’ai beau être jeune, j’ai tout de même le sentiment d’être un joueur expérimenté maintenant. Je me sens à l’aise sur les grands courts, lors des grands matchs ou lorsque je dispute des Grands Chelems. Je me sens fort physiquement. Mentalement, je suis costaud aussi. Je pense être prêt à jouer ce genre de matchs dans ces situations, dans ce type de tournois. Je suis prêt. »

Parallèlement, Alexander Zverev a dû mal à convaincre cette semaine et on a le sentiment qu’il n’a pas une marge énorme sur ses adversaires. L’Allemand est souvent à la limite (mené deux sets 0 contre Baez et contraint de disputer trois tie-breaks lors des deux tours suivants contre Nakashima et Miralles) et seule une hausse considérable de son niveau de jeu peut lui permettre d’avoir ses chances face à Alcaraz. Mais on sait l'Allemand capable d'élever son niveau lorsqu'on s'y attend pas. Il a déjà prouvé par le passé (Masters, JO, US Open) qu'il aimait ce genre de défis. Il l'a déjà fait sur terre à Madrid par exemple mais encore jamais à Roland Garros où il a perdu ses trois duels face au top 10 (Tsitsipas, Djokovic, Thiem).

Son dernier affrontement face au jeune espagnol avait tourné à la correction en finale à Madrid (6-3, 6-1). Rien ne dit qu’il y aura de nouveau un tel écart, mais la dynamique est clairement en faveur d'Alcaraz à l’aube de ce match, lui qui reste sur 5 victoires de rang contre le Top 5. Nadal est le seul joueur du Top 10 à l’avoir dominé sur terre battue. Le jeune espagnol semble avoir toutes les clés en main pour signer une première demi-finale en Grand Chelem mais il devra absolument maintenir son niveau de jeu, son agressivité et sa qualité de retour (35% de breaks réalisés sur ce Roland Garros).