ATP / Roland Garros : Djoko favori de ce 59ème duel face à Rafa ?

Rafael Nadal est-il encore touché ? Peut-il défendre ses chances à 100% ? Voilà deux questions dont les réponses vont influer sur le 59ème acte - le 10ème à Roland Garros - de cette folle rivalité entre celui qui a remporté 13 fois Roland Garros et l’actuel numéro un mondial.

C'est la première fois de l'histoire que deux joueurs avec 20 Grands Chelems remportés s'affrontent sur le circuit.

En danger contre un excellent Félix Auger-Aliassime, l’Espagnol a paru choisir ses moments pour mettre de l’intensité dans ses frappes et ses courses. Comme s’il ne pouvait pas tenir 5 sets à plein régime. Depuis sa déconvenue à Rome, en raison du syndrome de Muller-Weiss qui fait terriblement souffrir son pied gauche, le gaucher majorquin a montré de belles choses, mais aussi quelques limites : « Nous nous connaissons bien avec Novak. Nous avons une grande Histoire ensemble. Il arrive ici avec de la confiance avec son titre à Rome. Pour moi, ce n'était pas une préparation idéale avant d'arriver à Paris. Mais je suis à Roland Garros, c'est mon endroit préféré sans aucun doute. La seule chose que je peux vous dire, je vais être concentré et faire de mon mieux. La seule chose que je peux garantir, c'est que je vais me battre jusqu'au bout. »

Il pourra toujours se rassurer en se rappelant qu’en 112 rencontres disputées à Roland Garros, il n’a perdu qu’à 3 reprises. Le problème, c’est que Novak Djokovic est l’homme qui a le plus fait de mal à Nadal sur ses terres, en le dominant par deux fois (quart 2015 et demie 2021).

Pour le moment, la quinzaine du Serbe Porte d’Auteuil ressemble à un doux rêve : 4 matchs, aucun set concédé, seulement 34 jeux perdus, soit moins de 3 en moyenne par manche. Dans le jeu, il semble infranchissable. Dans l’attitude, il paraît en mission. Comme s’il avait dans un coin de sa tête la rage de vaincre, celle d’égaler son meilleur ennemi en glanant lui aussi son 21ème Majeur, et une volonté farouche de revanche, après son exclusion du territoire australien en début d’année : « C'est un match que beaucoup de monde attendait. Je suis content car je n'ai pas passé trop de temps sur le court, sachant que jouer Rafa à Roland Garros est toujours une bataille très physique. Je suis prêt. J'aime la façon dont je me sens, la façon dont je frappe la balle. Je vais me concentrer sur ce que je dois faire. En ce qui concerne le fait de jouer en night session, nous avons des demandes et des souhaits en tant que joueurs mais elles ne sont pas toujours acceptées. En fin de compte, c'est le directeur du tournoi et les diffuseurs qui décident. »

Le duel se jouera donc en session de soirée. De quoi avantager « Djoko », car la balle de « Rafa » prendra moins d’effet et de vitesse qu’en journée, dans des conditions sèches et ensoleillées. C’est dur à accepter, surtout pour un immense champion tel que Nadal, mais il se pourrait bien que ce dernier ne puisse batailler à la hauteur de ses espérances.

Quelques statistiques à retenir

Djokovic a remporté 49 de ses 52 jeux de service dans le tournoi (52 sur 61 pour Nadal)

Djokovic a réussi 71% de ses premières balles et 77% de points remportés dessus (65% et 73% pour Nadal)

Nadal a remporté 63% des points sur ses secondes balles (56% pour Djokovic)

Djokovic a breaké 46% des mises en jeu adverses (43% pour Nadal)

Les deux joueurs ont remporté 41% des points sur premières balles adverses

Djokovic a remporté 63% des points sur secondes balles adverses (58% pour Nadal)

Djokovic a passé 8h13 sur le court (10h43 pour Nadal)

Djokovic s'est engagé 103 fois au filet (78% de réussite) contre 75 fois pour Nadal (71% de réussite)

C

Un prono vaut mille mots

ATP - Roland Garros Par Rodolphe CAZEJUST
Nadal vs Djokovic

Super cote : moins de 19.5 jeux Nadal
Perdu

Cote 1.75 ZEbet

Mise BK 1.5%

le 31/05