ATP / Roland Garros : Garin sur la dynamique de Rome ?

Garin vs Paul

Après un début de tournée européenne poussif où il avait été battu d’entrée par Rune à Belgrade, par Tabilo à Munich et balayé par Auger à Madrid, Cristian Garin a retrouvé des couleurs à Rome, avec un beau quart de finale. Le Chilien, demi-finaliste à Houston début avril, reste un joueur dont il faut se méfier sur terre battue et qui n’a jamais perdu au premier tour de Roland Garros en trois participations.  L’an dernier, il s’est hissé en deuxième semaine avant de tomber face à Medvedev et a beaucoup plus de références sur terre que son adversaire du jour, Tommy Paul.

L’Américain est un joueur beaucoup plus à l’aise sur dur, même s’il a déjà produit quelques matchs intéressants sur l’ocre dans sa carrière (il a pris un set à Sinner, Medvedev, Rublev, Thiem et 2 à Ruud), mais il lui manque encore une grosse victoire pour passer un cap. Son bilan contre le Top 50 le prouve : 10 défaites en 12 matchs en carrière. En 2022, il n’a pas été transcendant avec 2 petites victoires en l’espace de 5 tournois. Les deux hommes sont à 1-1 en termes de confrontations directes, mais pour l’instant aucune ne s’est déroulée sur terre. Sur cette surface, Garin est capable d’élever son niveau de jeu plus haut que son adversaire et n’a encore jamais perdu en position de favori à Roland Garros (6/6). Il dispose également d’un très bon tôt de réussite au 5ème set en Grand Chelem avec 6 victoires en 7 matchs (1/1 Porte d’Auteuil). Il fait donc figure de favori logique, mais attention à Paul qui pourrait le pousser dans ses retranchements. Rappelons que l'Américain a remporté le tournoi de Roland Garros en junior.

L'avis de la rédaction : tendance logique sur Garin en léger favori

Majchrzak vs Nakashima

Hormis un premier tour décevant à Marrakech, Kamil Majchrzak réalise jusqu’à présent une tournée européenne de terre battue correcte avec en point d’orgue un quart de finale à Genève cette semaine où il s’est défait de Bublik et Cecchinato. Le Polonais débarque donc à Roland Garros en confiance et avec plus de repères que son adversaire du jour, Brandon Nakashima, qui n’a remporté qu’un match sur cette surface dans un tableau principal en 2022 (contre Varona, 274ème mondial). Mais il faut tout de même souligner ses victoires en qualifications à Rome sur Humbert et… Majchrzak.  Même si le Polonais nous a davantage montré sa capacité à performer sur terre au cours des derniers mois, c’est bien Nakashima qui partira probablement avec un petit avantage psychologique. Pour le reste, Majchrzak est plus expérimenté et a déjà passé un tour à Roland Garros, alors que l’Américain va faire sa première participation à Paris. Face aux joueurs classés au-delà de la 51ème place mondiale, le Polonais présente un bilan positif sur terre battue de 5 victoires en 8 matchs (qualifications comprises) depuis 2021. Il partira favori de ce duel.

L'avis de la rédaction : les deux joueurs gagnent un set