ATP / Roland Garros : Kokkinakis sur son élan de Genève ?

Ramos Vinolas vs Kokkinakis

Cette saison, Albert Ramos Vinolas a été très inconstant sur sa surface de prédilection. Alors qu’il avait démarré sa tournée sud-américaine par un titre à Cordoba, il a finalement réalisé une campagne mitigée, battu par Monteiro, Andujar et Baez lors des trois tournois suivants. Même constat en Europe où il a été globalement très en-dedans hormis un Monte-Carlo intéressant et une demie à Estoril. L’Espagnol reste sur trois éliminations consécutives dès son entrée en lice (Madrid, Rome et Genève), mais un retour à Roland Garros, tournoi où il a déjà atteint les quarts de finale en 2016, pourrait lui faire du bien.

Il pourra faire parler son expérience face à un Kokkinakis qui a montré des choses intéressantes à Genève (vainqueur de Fognini et Delbonis), mais qui manque encore d’expérience sur cette surface (11 matchs joués sur terre battue) et en Grand Chelem (il va disputer son 3ème Roland Garros). Si les matchs en deux sets sont plus susceptibles de nous offrir des surprises, l’Australien sera-t-il capable de contenir le jeu lifté de gaucher de pur terrien de Ramos au meilleur des cinq manches ? Kokkinakis a battu Delbonis cette semaine, mais jusqu’à présent, il avait montré des difficultés contre les gauchers, pourtant sur dur, sa surface de prédilection. En effet, il présente un bilan de 1 victoire en 6 matchs. De son côté, Ramos n’a perdu qu’une seule fois contre un joueur moins bien classé à Roland Garros depuis 2012 (battu par Fucsovics en 2020 lors de l'édition automnale). De plus, il présente un bilan parfait (3 victoires en 3 matchs) à Roland Garros dans les matchs en 5 sets. L'Espagnol pourrait donc s'en sortir si le match se prolonge.

L'avis de la rédaction : victoire de Ramos

Thiem vs Dellien

Dominic Thiem espérait sans doute se présenter à Roland Garros dans de meilleures dispositions. L’Autrichien n’a pas remporté le moindre match en 2022 et n’a même pu grappiller qu’un seul set en 6 matchs disputés. Et même si l’on a vu parfois quelques éclaircies, l’ancien n°3 mondial n’a pas vraiment montré de signe de progression en l’espace de deux mois. On l’imagine donc mal se métamorphoser par miracle à Roland Garros, même s’il aura sans doute à cœur de faire bonne figure dans un Grand Chelem où il a été finaliste en 2019. Mais après aussi peu de matchs, aura-t-il le coffre pour tenir un potentiel match en cinq sets ? Pour l’instant, rien ne permet de l’affirmer. L’an dernier, il avait déjà été sorti au premier tour par Andujar et pourrait revivre la même mésaventure.

Il sera opposé à Hugo Dellien, qui a disputé la totalité de ses matchs en 2022 sur terre battue (45) et a produit quelques belles performances sur le circuit avec des victoires sur Rune, Tabilo ainsi qu’un très bon match face à Hurkacz à Madrid. Actuellement, le Bolivien est sur une meilleure dynamique et son niveau de jeu est supérieur à celui de Thiem. En 2019, il avait même pris un set à Tsitsipas au deuxième tour de Roland Garros et avait fait de même face à Zverev à Genève la même année. Alors que l’Autrichien reste sur 8 défaites consécutives contre le Top 100, on peut imaginer Dellien réaliser un gros coup et rejoindre le 2ème tour. Sa cote (1.90) est en tout cas intéressante.

L'avis de la rédaction : victoire de Dellien

Fognini vs Popyrin

Quel Fabio Fognini allons-nous retrouver ? C’est une question que l’on se pose souvent avec l’Italien dernièrement. L’ancien n°7 mondial est toujours capable de produire de très bons matchs sur terre battue, mais il est tout de même moins performant qu’il y a quelques années. Sur la terre européenne, il a globalement tenu son rang, avec notamment une belle demi-finale à Belgrade et des défaites pour la plupart logiques (contre Tsitsipas, Rublev, Sinner et Basilashvili). Seule sa sortie à Genève cette semaine, où il a été éliminé en deux sets dès le premier tour par Kokkinakis, est une vraie contre-performance.

Il fera face à Alexei Popyrin, qui a repris confiance cette semaine en décrochant le Challenger de Bordeaux en écartant Taberner et Munar sur sa route. Il devra cependant retranscrire ces progrès sur le circuit principal, où il n’a remporté que deux matchs dans un tableau principal en 2022. Sur terre, l’Australien manque de références (14 matchs ATP disputés), mais il a déjà réalisé quelques coups avec des victoires sur Sinner, Humbert et Andujar. Dans un bon jour, si son service est au rendez-vous, il peut gêner Fognini, qui a plus de mal face aux grands serveurs ces dernières années (5 victoires en 12 matchs depuis 2018). En jouant à un bon niveau, l’Italien est au-dessus. Il a souvent répondu présent au premier tour de Roland Garros (seulement 2 défaites depuis 2010), mais son irrégularité nous incite à la prudence sur ce match et d'ailleurs les cotes reflètent cette prudence, tout à fait justifiée.

L'avis de la rédaction : Fognini value à partir de 1.70 / Popyrin value à partir de 2.65

Un prono vaut mille mots

Fond floutté Fond floutté