ATP / Roland Garros : Rinderknech, favori contre Bublik ?

Rinderknech vs Bublik

Après un bon début de saison, Arthur Rinderknech n’a cessé d’être gêné par sa blessure au poignet et n’a jamais vraiment pu lancer sa saison après Doha et la tournée australienne. Depuis 3 mois, le Français n’a disputé que 5 tournois ATP, pour une seule victoire lors du Masters 1000 de Miami face à Djere. Le 65ème joueur mondial est toujours à la recherche de sa première victoire sur terre battue en 2022 après deux échecs au premier tour à Monte-Carlo et Lyon,  mais on a tout de même senti une montée en puissance contre Fognini (7-5, 4-6, 6-3) et Rune (7-6, 7-6). Il aura l’occasion de décrocher sa première victoire à Roland Garros face à un Alexander Bublik qui n’a qu’une hâte : en finir avec la terre battue.

Le Kazah ne s’en cache pas, il ne prend aucun plaisir sur cette surface et n’a aucune motivation. Il reste d’ailleurs sur quatre éliminations consécutives dès son entrée en lice (battu par Ruusuvuori, Giron, Kecmanovic et Majchrzak) et 8 défaites de rang contre le Top 100 sur l’ocre. Si l’on met de côté le tournoi si particulier de Madrid et sa surface rapide, Bublik n’a remporté que 15% de ses matchs face au Top 100 depuis Roland Garros 2020. Ajouté à ça, il ne semble pas vraiment à l’aise contre les grands serveurs avec seulement 7 victoires en 19 matchs depuis 2021, alors que la plupart de ses duels ont eu lieu sur dur, une surface qu’il affectionne. Il a également perdu à deux reprises face à Rinderknech sur cette même période.

L'avis de la rédaction : victoire Rinderknech

Wawrinka vs Moutet

Malgré ses 37 ans, Stan Wawrinka retrouve petit à petit un niveau intéressant après plus d’un an sans jouer. Plutôt bon mais inconstant à Monte-Carlo contre Bublik où il avait cédé en trois sets, le Suisse est monté d’un cran à Rome que ce soit physiquement ou tennistiquement en s’imposant par deux fois en trois sets contre Opelka et Djere, deux joueurs bien établis du Top 50. Alors certes Wawrinka aura sans doute beaucoup de mal à battre les tous meilleurs joueurs du circuit désormais, mais ses performances dans la capitale italienne ont démontré qu’il avait encore le niveau pour perdurer dans le Top 100. Mais la question est de savoir s’il a encore le coffre pour tenir 5 sets, lui qui présente un bilan négatif en Grand Chelem dans les manches décisives depuis 2018 (3 victoires pour 4 défaites), battu par des joueurs comme Garcia Lopez et Gaston à Roland Garros ou encore Fucsovics à l’Open d’Australie.

Au premier tour, il affrontera un Corentin Moutet un peu en perdition et dont la dernière victoire sur le circuit remonte à mi-janvier. Retombé à la 139ème place mondiale, il est à court de rythme puisqu’il n’a pas joué entre mi-février et fin avril. Pour son retour sur le circuit en Challenger, le Français a été sorti par Svrcina (201ème) à Ostrava et Jarry à Aix-en-Provence. Actuellement, il ne semble pas être en mesure de battre Wawrinka d’un point de vue purement tennis, sauf défaillance du Suisse dans la durée. Si l’on met de côté Rafael Nadal, Wawrinka a remporté 86% de ses matchs contre des gauchers moins bien classés depuis 2010 (6/7 depuis 2016). Le statut de favori du Suisse est logique mais tout dépendra de la capacité du Français à se sublimer avec le soutien du public. On sait Moutet capable de surprendre.

L'avis de la rédaction : tendance Wawrinka mais incertitude physique et attention à la possibilité de voir Moutet résister malgré sa mauvaise forme actuelle

Un prono vaut mille mots

Fond floutté Fond floutté