ATP / Roland Garros : Shapovalov surpris d'entrée par Rune ?

Comme souvent depuis le début de sa carrière, Denis Shapovalov a produit une première moitié de saison en dent de scie et même globalement décevante depuis son quart de finale à l’Open d’Australie. Sur terre battue, le Canadien n’a brillé qu’à Rome avec un quart de finale, pour une élimination au 2ème tour à Madrid (face à Murray) et d’entrée à Genève cette semaine (contre Ivashka). Et encore, son quart à Rome est principalement dû à la blessure de Rafael Nadal au 3ème tour. Malgré tout, il reste un excellent joueur lorsqu’il parvient à limiter son nombre de fautes directes et demeure intrinsèquement meilleur que son adversaire du premier tour, Holger Rune.

Mais avec Shapovalov, ce n’est jamais aussi simple et le n°15 mondial n’aura pas un match facile contre un joueur qui monte en puissance au fil des semaines. Le Danois prend de la maturité et gagne en constance puisqu’il a décroché son premier titre à Munich fin avril (battant au passage Zverev en deux manches) et a signé une demi-finale à Lyon cette semaine, sorti en trois sets par Norrie. Il avait battu le Français Manuel Guinard le match d'avant malgré des crampes. Il manque encore évidemment d’expérience en Grand Chelem et n’est pas vraiment habitué au match en 5 sets. On l’avait d’ailleurs vu cette année à l’Open d’Australie où il menait deux manches à une face à Kwon avant de céder. Physiquement, cela pourrait compter avec un Shapovalov même si le Canadien n'a jamais gagné un match en étant mené de deux sets (8 défaites en 8 matchs). Il a failli le faire cependant à Melbourne contre Nadal. Lorsqu'il est mené 2 sets à 1, il compte 4 victoires pour 10 défaites mais aucun succès à Roland Garros.

De son côté, sur les matchs en trois sets, on se rend compte que Rune est souvent en difficulté dans la manche décisive avec moins de 30% de victoire. Problème physique ou mental, en tout cas, c’est une donnée à prendre en compte. Ajouté à ça, il présente un bilan d’une seule victoire en 5 matchs contre les gauchers sur terre dans sa jeune carrière (vainqueur de Mannarino cette semaine). Shapovalov partira donc logiquement favori avec une cote assez tentante. 

Sur ses 36 matchs disputés en Grand Chelem, Shapovalov s'est imposé 14 fois 3-0 mais une seule fois seulement à Roland Garros en 5 rencontres. Carballes, Struff, Simon et Marterer lui ont pris au moins un set.

L'avis de la rédaction : tendance Shapovalov et les deux joueurs remportent un set