ATP / Rome : De Minaur, une menace pour Zverev ?

Après un début de saison mitigé sur dur, Alexander Zverev a retrouvé des couleurs avec le début de la campagne européenne sur terre battue. Demi-finaliste à Monte-Carlo, il est monté en puissance au fil des matchs et a atteint la finale à Madrid, balayé par la tornade Carlos Alcaraz (6-3, 6-1).

Mais tout n’est pas encore parfait pour l’Allemand, que l’on a connu beaucoup plus dominateur par le passé et notamment ici à Rome, où il avait remporté le titre en 2017 en battant Novak Djokovic. Finaliste l’année suivante, il a souvent bien réussi au Foro Italico (battu seulement par Nadal, Federer et Berrettini). Pour son entrée en lice, il a été poussé dans ses retranchements au premier set par Sebastian Baez (7-6, 6-3), mais il a, comme souvent, réussi à hausser son niveau de jeu au bon moment pour s’imposer.

Au 3ème tour, il fera face à Alex De Minaur qui a affiché beaucoup de progrès sur terre battue cette année avec notamment une belle demi-finale à Barcelone, lui qui n’avait jusque-là que très peu de références sur cette surface. Lorsque l’on est capable de prendre un set à Alcaraz, c’est que l’on a des arguments à faire valoir sur terre. Même s’il a perdu les 17 premières confrontations qu’il a disputées face à un membre du Top 5, on ne devrait pas assister à un match à sens unique et un match serré est tout à fait envisageable. Lors des 11 matchs qu’il a disputés sur l’ocre en 2022, Alexander Zverev a concédé au moins un set à 4 reprises, et a très souvent joué des sets accrochés (33% de sets qu’il a remportés sur terre se sont soldés par un 7/5 ou un 7/6).