ATP / Rotterdam : Auger-Aliassime au pied de la montagne russe

La Russie ne réussit pas trop à Félix Auger-Aliassime. Contre les quatre meilleurs joueurs soviétiques, il ne compte qu’une seule victoire. Son bilan global, 0-4 face à Daniil Medvedev, 1-1 contre Karen Khachanov, 0-1 face à Aslan Karatsev et 0-2 contre Andrey Rublev. C’est justement ce dernier que le Canadien affronte aujourd’hui en demie à Rotterdam. Mais s’il a perdu les deux premiers actes, ce fut à chaque fois in extremis. Le Russe s’est imposé 6-4, 6-7, 6-3 à Umag (terre) en 2018 et 7-6, 6-7, 6-4 à Adélaïde (dur) en 2020. Cette rencontre en Australie avait duré trois heures et avait offert un merveilleux spectacle. Est-ce que la troisième sera la bonne pour le jeune Québécois de 21 ans ? On peut le penser, même si les bookmakers le placent en position d’outsider. Il est vrai qu’Andrey Rublev est le tenant du titre. En quarts de finale, il a infligé une correction à sa victime préférée, Marton Fucsovics, qu’il avait justement battu en finale aux Pays-Bas l’année dernière. Comme d’habitude, le Russe a roué de coups son adversaire, multipliant les coups droits destructeurs et se montrant impérial sur ses mises en jeu (seulement 7 points perdus au total). 

Il se trouve que le 7ème joueur mondial n’est pas au mieux de sa forme. Depuis août dernier, et avant de débuter le tournoi néerlandais, il affichait un bilan neutre sur le circuit principal (10 victoires, 9 défaites). Sûr que revenir à Rotterdam, dans un environnement familier (dur indoor, ATP 500, une catégorie de tournoi dont il reste sur 11 quarts de finale de suite minimum), lui fait du bien. Mais de l’autre côté du filet, il va retrouver un joueur qui a franchi un palier durant ce même laps de temps. En Grand Chelem, Auger-Aliassime a enchaîné une demie (US Open) et deux quarts (Wimbledon et Open d’Australie). En 2022, il a remporté l’ATP Cup avec le Canada et a signé des victoires contre un top player (Alexander Zverev) et des valeurs sûres du circuit (Cameron Norrie, Roberto Bautista Agut, Daniel Evans, Marin Cilic, Andy Murray), ce qui prouve à quel point il est en progrès. Aujourd’hui, il est capable de prendre son temps pour construire ses points, s’appuyant sur une très grosse première (13 aces contre Norrie en quarts), et il semble puncher encore plus fort que les années précédentes. Certes, face au Britannique hier, il a de nouveau connu quelques déchets dans le jeu et en seconde balle de service (3 doubles fautes dans un seul et même jeu pour se faire débreaker). Mais la confiance est de son côté. « Je m’attendais à un match compliqué et je suis donc resté sur mes gardes en permanence. Il y a eu des hauts et des bas, mais j’ai gagné, je suis soulagé et heureux, a t-il déclaré après son succès. Reste que Rublev est tellement explosif qu’il peut évidemment faire craquer le Québécois. Voici un magnifique combat qui s’annonce. 

La stat à retenir

Félix Auger-Aliassime a remporté 10 de ses 12 derniers matchs, ses deux seules défaites ayant eu lieu face à Daniil Medvedev, le N°2 mondial 

L’oeil de Rodolphe Gilbert

On entre dans le vif du sujet. C’est du haut niveau, avec deux TOP 10 qui s’affrontent. Début de saison difficile pour Andrey Rublev, même chose pour le début de tournoi à Rotterdam. Je ne le trouve pas encore à son meilleur. Au contraire, Félix Auger-Aliassime est en pleine bourre. Même si tout n’a pas été parfait face à Cameron Norrie, il arrive à renverser des parties, ce qu’il ne savait pas toujours faire avant. Il continue sa progression, mais a clairement franchi un palier. Pour moi, c’est le Canadien qui est favori, très légèrement devant. Hier soir, la cote de Félix était à 2,50, une value évidente selon moi. Il est redescendu à 2,20, mais ça reste un vrai coup à jouer, car les bookmakers le voient donc comme outsider. Après, on sait aussi que Rublev, tenant du titre, peut se réveiller et signer sa première grosse victoire de l’année, surtout dans ce tournoi où il se sent bien, vu qu’il est tenant du titre. 

L’oeil de Florent Serra

J’ai commenté et vu les deux joueurs hier soir. Félix Auger-Aliassime montre ses progrès. Même en difficulté, il arrive à temporiser. Il a un bon ratio points gagnants/fautes directes et parvient à varier, pas seulement à frapper. On sent qu’il est en confiance, et c’est grâce à cette sérénité qu’il arrive à gagner ce genre de matchs comme celui contre Cameron Norrie. Mais ce fut aussi un peu le cas pour Andrey Rublev aussi hier, qui n’a pas été que dans l’attaque à tout-va face à Marton Fucsovics. Il a utilisé le slice de revers et a été plus solide du fond. Ça devrait être un match ouvert, avec de grosses frappes des deux côtés. Peut-être que le Canadien peut prendre le dessus dans la diagonale coup droit. Car le Russe « arrache » parfois un peu ce coup. Sans doute que le premier qui prendra le jeu à son compte sera au-dessus, sans trop se précipiter bien sûr. La confiance est du côté de Félix, c’est moins le cas pour Rublev, qui s’agace un peu trop souvent en ce moment. Franchement, la cote me surprend, je voyais un 50/50. Auger-Aliassime est meilleur au filet, ça peut jouer aussi. Il n’y a pas de raison de se dire que le Russe est favori, en tout cas autant favori. J’attends peut-être un beau combat en trois sets.    

Un prono vaut mille mots

ATP - Rotterdam Par Rodolphe GILBERT
Auger vs Rublev

victoire Auger
Gagné

Cote 2.48 Betclic

Mise BK 1.5%

le 12/02