ATP / Santiago : Jarry, star à domicile ?

Présent au calendrier ATP depuis 2020, le tournoi de Santiago est évidemment un événement à part pour les Chiliens. Nicolas Jarry aurait pu remporter son premier match en 2020 face à Frances Tiafoe, battu 6-7, 7-6, 6-7, mais il avait dû s'incliner en sauvant 7 balles de match. L'an passé, en raison de sa suspension, il n'avait pu prendre place au tournoi. C'est donc avec beaucoup d'émotions qu'il va retrouver un tournoi qui est un peu "son" tournoi.

En effet, le tennis est une affaire de famille chez les Jarry. Son grand-père, Jaime Fillol, fut l'un des membres fondateurs de l'ATP en 1972. A son meilleur classement, il fut 14ème mondial en 1974. Fillol a initié tous ses fils et filles au tennis jusqu'à l'âge de 14 ans. Le frère de Jaime, Alvaro Fillol, a atteint la 102ème place en simple. La tante de Nicolas Jarry, Cataline Fillol, est la directrice du tournoi de Santiago, que Jarry a remporté au niveau Challenger en 2017, en dominant notamment Thiago Monteiro en demi-finale.

Pour son petit-fils, Jaime Fillol est « l'un des meilleurs joueurs de tennis chiliens de tous les temps. Il m'a appris ce sport depuis que je suis petit. Il m'a emmené dans tous les grands tournois. Je me souviens de Wimbledon quand j'avais 12 ans, et je me souviens même d'être allé plusieurs fois à l'US Open. »

Voilà pourquoi on pourrait avoir un grand Nicolas Jarry à Santiago cette semaine. Un an après son retour de suspension, il commence petit à petit à retrouver des sensations. Sorti des qualifications à Buenos Aires et Cordoba en dominant notamment Taberner et Galan, il compte bien signer sa première victoire sur le circuit ATP depuis un an.

Les conditions de jeu rapides à Santiago sont un réel atout pour le Chilien, très solide au service et très à l'aise sur les terres rapides : quart à Quito, finale à Sao Paulo, demie à Kitzbühel et finale à Genève. De plus, son bilan face aux gauchers sur terre est de 66% de victoires tous circuits confondus. Sur le circuit ATP, il a remporté 10 de ses 11 duels face aux gauchers.

De son côté, Thiago Monteiro fait un début de saison correct. Il a battu Baez et Ramos, deux sérieux clients. Il a tenu tête à Berrettini mais s'est fait surprendre par Verdasco et Martinez. Le problème de Monteiro, c'est qu'il est en difficulté contre les grands serveurs sur terre, encore plus lorsque les conditions sont rapides. Depuis 2017, il est à 100% de défaites contre ce type de joueurs : 5 défaites en 5 matchs contre Hurkacz, Vesely, Berrettini et Jarry (2 défaites). Le problème du Brésilien concerne d'ailleurs toutes les surfaces (83% de défaites toutes surfaces confondues contre les grands serveurs).

Un prono vaut mille mots

Fond floutté Fond floutté