Open d’Australie (H) : Carreno, enfin au niveau face à un gros ?

Matteo Berrettini n’est pas passé loin de la correctionnelle. Alors qu’il menait deux manches à rien, il s’est fait rejoindre par Carlos Alcaraz et n’a pu conclure qu’au bout du super tie-break (6-2, 7-6, 4-6, 2-6, 7-6). « J’ai manqué d’énergie dans le quatrième set, mais au début du cinquième, j’ai recommencé à me battre sur tous les points, ce qui m’a redonné confiance ». Une chute après un mauvais appui sur sa cheville droite est un élément à prendre en compte. À froid, quel sera l’état de sa blessure ? L’Italien est un joueur assez fragile. Malgré cette frayeur, le 7ème mondial aborde son huitième de finale avec de nombreuses certitudes. La quinzaine australienne confirme ce qu’on connaît du Romain depuis maintenant une bonne année : le garçon est solide dans les grands événements. En Grand Chelem, seul Novak Djokovic est parvenu à faire tomber Berrettini lors de ses 22 dernières sorties. À Melbourne, il enfile les aces (52 au total) comme des perles et face au jeune prodige espagnol, il a fait étalage de sa surpuissance (78% de réussite derrière sa première balle). 

Fond floutté Fond floutté