ATP / Adélaïde : encore un Français en finale !

Après Gaël Monfils, titré il y a quelques jours à Adélaïde, un nouveau Bleu va disputer une finale dans la capitale de l’Australie-Méridionale. En effet, après leur victoire en quarts de finale, Arthur Rinderknech et Corentin Moutet vont s’affronter dans le dernier carré la nuit prochaine. Une excellente nouvelle pour le tennis français masculin, qui peut donc viser deux trophées en autant de semaines de compétition en 2022. 

C’est d’abord Rinderknech qui s’est illustré le premier. Il a même signé la performance de la nuit dernière en venant à bout de Karen Khachanov, N°30 à l’ATP, en deux sets très disputés (7-6, 7-5). L’ancien pensionnaire de l’université américaine Texas A&M a écarté une balle de set dans le tie-break de la première manche, avant de conclure sur sa troisième balle de match dans le second set. Très à l’aise au service (13 aces, 82% de réussite derrière sa première balle), le 58ème mondial a mieux géré les moments chauds de la rencontre, convertissant les deux balles de break qu’il s’est procurées et sauvant 4 occasions de break sur 5 sur son engagement.

Cette qualification pour les demi-finales lui assure un nouveau meilleur classement (N°52). S’il parvient jusqu’en finale, il intègrera même le TOP 50. Ce serait d’ailleurs sa toute première finale sur le circuit principal, après son échec lors du dernier carré en juillet dernier à Kitzbühel. 

Son prochain adversaire ? Un compatriote, en la personne de Corentin Moutet. Après deux nets succès contre Jan-Lennard Struff et Marton Fucsovics, le jeune parisien de 22 ans a réalisé une nouvelle prestation convaincante en quart de finale, disposant en deux sets de Thiago Monteiro (6-4, 6-4). Le jeu du Français, atypique et basé sur un magnifique toucher de balle, a largement perturbé le Brésilien. Comme lors de ses matchs précédents, le 115ème mondial s’est montré extrêmement solide au service (77% de premières balles, 72% des points gagnés derrière sa première et… 85% après sa seconde !).

Le sens tactique du Parisien a également fait la différence : « Ma stratégie était de pilonner son revers avec mon coup droit. Ce n’est pas si facile, parce qu’il est très agressif et la balle revient vite. J’ai essayé de contrôler la plupart des échanges et cela a plutôt bien fonctionné. » Contrairement à Rinderknech, lui disputera sa deuxième finale dans l’élite, après un premier essai (perdant) à Doha en 2020. Grâce à ce succès, Moutet reprend 15 places au classement et sera minimum 100ème mondial la semaine prochaine. Il pourrait se rapprocher du 85ème rang en cas de finale et rejoindre le TOP 70 s’il s’impose à Adélaïde.   

 

La demi-finale entre les deux français sera l’occasion d’une toute première confrontation. Malgré la différence de classement, les deux joueurs sont très proches, Corentin Moutet partant même légèrement favori, après son admirable parcours de la semaine. Pour notre consultant Florent Serra, « c’est une rencontre dangereuse pour Arthur Rinderknech. Les variations et les changements de rythme du Parisien vont obliger son adversaire à bouger, ce qui n’est pas sa principale force. Pour gagner, Rinderknech devra dicter le rythme du jeu avec son gros service, c’est une condition sine qua non ». Selon Rodolphe Gilbert, autre expert de Tennis Break News, « les deux hommes réalisent un bon début de saison. Rinderknech devrait normalement partir avec une longueur d’avance, étant donné son classement et les résultats obtenus depuis 6 mois. Mais comme Corentin Moutet joue également très bien cette semaine, il peut vraiment y avoir match ». Petite information à relever, Arthur Rinderknech ne semble pas apprécier jouer les gauchers. Sur le circuit principal, il n’a remporté qu’un match sur 5 sur dur face à ce type de joueurs, sa seule victoire ayant eu lieu contre Federico Delbonis, très peu à son aise sur greenset. 

Un prono vaut mille mots

ATP - Adélaïde Par Florent SERRA
Moutet vs Rinderknech

victoire Moutet
Perdu

Cote 1.85 Betclic

Mise BK 0.75%

le 13/01