ATP / Brandon Nakashima : « Je ne suis pas très loin du niveau des top joueurs »

Brandon Nakashima a remporté ses premiers matchs ATP sur le sol américain en 2020 à Delray Beach et l’US Open. 170ème mondial au lancement de la saison 2021, il a franchi un cap l’an passé en réussissant l’exploit de disputer deux finales ATP sur deux semaines consécutives à seulement 19 ans. Propulsé dans le top 100 à la vitesse de l’éclair, il est désormais l’un des plus grands espoirs américains avec Korda et Brooksby. Il pourrait atteindre son meilleur classement en carrière (77ème) en cas de qualification pour les quarts de finale du tournoi de Dallas ce mercredi soir.

Mais les exemples de Fritz, Tiafoe et Opelka – qui peinent à s’installer dans le top 20 mondial – l’aident à prendre conscience des difficultés pour atteindre le plus haut niveau, quelque soit votre talent ou votre potentiel : « L'année dernière a été une excellente année pour moi et pour ma croissance en tant que joueur, tant en termes de résultats qu'en termes de jeu et de confiance. J’ai pris conscience que j'appartenais à l'élite et que j'avais le niveau pour affronter les meilleurs joueurs. Cette année, il s'agit d'être constant, semaine après semaine, et de pouvoir confirmer ces excellents résultats afin de continuer à progresser au classement et engranger encore de la confiance. »

La priorité pour le jeune californien, c’est évidemment d’améliorer sa polyvalence sur toutes les surfaces et tous les continents. Pour le moment, Brandon Nakashima a remporté 16 de ses 20 victoires sur le continent américain (2 à Anvers et 2 à Sydney) et 100% sur dur ! Il n’a même encore jamais disputé le moindre match ATP sur terre battue.

L'une des plus grandes qualités de l'Américain est sa capacité à savoir écouter et à se laisser guider. Que ce soit avec Pat Cash, Dusan Vemic (qui a travaillé avec Djokovic et les frères Bryan) ou Emilio Sanchez Vicario (ancien numéro 7 mondial, frère d’Arantxa) : « Il faut toujours être prêt à entendre de nouvelles choses, accepter les conseils. Parfois, une voix différente, c'est positif pour votre jeu. Avoir deux voix différentes, que ce soit des grands joueurs et des grands entraîneurs, c'est génial. A partir de là, tu décides ce que tu veux intégrer à ton tennis et tu l'appliques de la meilleure façon possible. »

Au sein de tous ces enseignements et de tout ce qu'il aimerait intégrer, Nakashima a mis l'accent pendant l’intersaison sur l'aspect physique où il a encore une énorme marge de progression : « J'aimerais être un peu plus physique et puissant sur le terrain, essayer de devenir plus fort et plus rapide. Tous les grands joueurs ont des coups très puissants donc je pense que c'est important de les avoir aussi. »

Pour Brandon Nakashima, le top 100 est une jungle où le niveaux des joueurs est très proche. C’est le mental qui selon lui fait la différence : « Le tennis est un sport où tout se joue sur des détails, où un match peut basculer sur un ou deux points. N'importe quel jour, n'importe qui peut battre n'importe qui dans le top 100. Je sais que mon jeu est là, je ne suis pas très loin du niveau des grands joueurs. Maintenant, il faut que je prenne soin des petits détails et surtout que je prenne de l’expérience. » 

Vainqueur de John Millman (7-5, 7-6) au premier tour du tournoi de Dallas, l’Américain se présente ce mercredi face à un autre Australien, Jordan Thompson, pour viser un nouveau quart de finale en indoor après celui d’Anvers. Il pourra compter sur un public tout acquis à sa cause qui l’a bien aidé lors de son premier match : « C’est un nouveau tournoi mais les organisateurs ont fait un gros travail pour amener un maximum de supporters. C’est vraiment sympa de voir tous ses fans venir nous encourager. C’était un match très difficile contre John. Il se bat sur chaque point et on doit s’arracher sur chaque point. Il faut surtout très bien servir pour s’offrir des points gratuits et éviter les rallyes. J’ai essayé d’être agressif et de tenir mon plan jusqu’au bout. Je suis très heureux d’avoir gagné ce match. »

Mené 4-2 dans la seconde manche, l’Américain n’a jamais lâché en effet, en montant souvent au filet et en transformant rapidement des situations de défense en situation d’attaque. Nakashima a conclu le match avec un jeu décisif parfaitement maîtrisé.

C’est le troisième duel entre Nakashima et Thompson. Même si l’Américain a remporté les deux premières manches, il n’a jamais eu la partie facile pour dominer l’Australien.

La stat à retenir

Lors des deux premiers matchs, Nakashima a remporté 180 points contre 171 pour Thompson.

Nakashima a sauvé 9 balles de break sur 13 et Thompson 9 balles de break sur 14