ATP / Del Potro, enfin une première victoire en Argentine ?

C'est une nouvelle qui ravit tous les fans de tennis. Après deux ans et demi d'absence - dernière apparition au tournoi du Queen's en 2019 -, Juan Martin Del Potro (33 ans) va faire son retour à la compétition lors de l'ATP 250 de Buenos Aires (7-13 février), un tournoi qu'il n'avait disputé qu'en 2006 pour une défaite en trois manches dès le premier tour face à Juan Carlos Ferrero. En dehors de la Coupe Davis, il n'a donc jamais eu le plaisir de gagner un match ATP chez lui sur le circuit principal. Une anomalie incroyable qu'il espère gommer dès la semaine prochaine.

En termes de préparation, tout semble aller plutôt bien pour l'ancien numéro trois mondial. Pour le média argentin Olé, deux de ses anciens entraîneurs ont donné leur avis sur l'état de forme de l'ancien vainqueur de l'US Open. Marcelo Gómez, qui l'a suivi dans sa ville natale de Tandil, ne cache pas son bonheur de le voir fouler les courts de Buenos Aires : « C'est un rêve pour moi de le voir de retour sur le circuit et je suppose que pour lui aussi. Je serai là évidemment parce que je pense que c'est un moment très important pour lui de revenir ici et de se sentir à nouveau joueur de tennis professionnel. La dernière fois qu'il a disputé ce tournoi, il était avec moi. Il avait 17 ans, avait très bien joué, mais s'était incliné contre Ferrero. »

Cependant, l'un des directeurs de la Tandil Tennis Training Academy estime qu'il est très difficile d'évaluer le niveau tennistique et physique de l'Argentin. « C'est impossible à savoir. Il peut vous dire qu'il est à 1 sur une échelle de 10 et produire une grande performance sur le court. Il est le seul à détenir la réponse à cette question. Moi, je peux parler que de ce que j'ai vu : c'est un forcené du travail, il en veut toujours plus. C'est le côté que les gens ne connaissent pas de lui. Si ça ne tenait qu'à lui, il serait encore là pour très longtemps. »

Même son de cloche chez Sebastián Gutiérrez, actuel entraîneur de Sebastian Baez - qui dispute ce jeudi à Cordoba son match du 2ème tour contre Cristian Garin - et assistant de l'équipe argentine de Coupe Davis, victorieuse en 2016. « Comme tout le monde, j'ai envie de le revoir jouer parce que c'est un superbe joueur. Lui seul sera capable de vous donner son ressenti par rapport à sa blessure, mais c'est un joueur unique. Sur l'échelle de 1 à 10, pour moi, c'est un 11. C'est un crack, il peut faire ce qu'il veut. Il y en a peu comme lui. Sur le circuit, il est l'un des meilleurs des 15-20 dernières années. »

Chez les joueurs aussi on a hâte de revoir à l'œuvre l'ancien n°3 mondial. Cristian Garin, qui a tapé la balle avec lui dernièrement, a affirmé qu'il avait senti l'Argentin en forme. « J’ai pu m’entraîner avec lui à Miami dernièrement, et il m'a semblé en forme. J'espère qu'il pourra revenir à un bon niveau parce que c'est un joueur que j'adore regarder jouer, une vraie référence sur le circuit. »