ATP / Open Sud - Bublik : « Je ne pense rien de cette finale, cela m'ennuie de penser »

Alexander Bublik réalise une semaine pour le moment parfaite à l'Open Sud de France. Des victoires convaincantes face à Griekspoor, Herbert, Bautista et Krajinovic. Que des adversaires compliqués à manœuvrer. Mais le Kazakh a produit du bon tennis en se basant évidemment sur sa qualité de service (70 aces) mais pas seulement. A l'échange, il commet peu de fautes, tient les rallyes et enchaîne les revers long de ligne gagnants. Toujours dans l'attente d'un premier titre, il va disputer sa 5ème finale sur le circuit ATP. Mais ne comptez pas sur lui pour s'épancher sur ses performances en conférence de presse. Top chrono, elle a duré 3 minutes : « Je pense avoir bien joué cette semaine. Aujourd'hui, je suis bien entré dans mon match. Je joue de mieux en mieux. Je suis heureux de mon jeu. Mais, pour demain, je ne sais pas quoi vous dire. Je suis en finale. Ca sera un autre match. Nous verrons bien ce qui se passe. »

Le Kazakh devra réaliser un petit exploit pour soulever son premier trophée puisqu'il n'a jamais battu un membre du top 5 en carrière (6 défaites en 6 matchs). En effet, il sera opposé à Alexander Zverev, numéro 3 mondial. L'Allemand, décevant à Melbourne, a bien réagi cette semaine à Montpellier en proposant de belles prestations face à des adversaires, certes, incapables de lui tenir tête. Si l'impression de facilité semble évidente, on ne sait finalement pas vraiment où en est l'Allemand. Il n'a pas encore été challengé dans l'Open Sud Arena mais il devrait l'être beaucoup plus face au Kazakh qui l'avait battu à Rotterdam l'an passé. Et quand on lui demande qu'est ce qu'il pense du défi qui l'attend demain ? « Je ne pense pas. Pas du tout. Je n'en pense rien. Cela m’ennuie de penser. » Quand un autre journaliste lui repose la même question quelques secondes plus tard : « Ce n’est pas la même question qu'on vient de me poser ? Vous pouvez copier ma réponse du coup. » En effet. Alors question suivante ? « Oui, vous pouvez me demander comment je me sens avant la finale de demain contre Zverev si vous voulez. » Sarcastique. Narquois.

L'Allemand, lui, était un poil plus bavard : « Je suis content d'être en finale. J'ai fait un très bon match aujourd'hui avec seulement un mauvais jeu dans tout le match. Je connais Alex évidemment et je sais que ça va être un gros match. Il joue très bien. Je vais devoir jouer mon meilleur tennis pour me donner les meilleures chances. »

Soutenu par le public de l'Open Sud depuis le début de la semaine, Alexander Bublik pourrait s'en servir pour aller chercher le sacre. Mais le Kazakh fait semblant de ne pas comprendre pourquoi les fans de tennis l'apprécient : « Je n'ai aucune idée de pourquoi les Français m'aiment. Je ne parle pas français et je ne suis pas très gentil. ». C'est votre jeu non qui leur plaît, vous ne pensez pas ? « Peut-être. Je n’en sais rien. Je n’en ai aucune idée. Je suis surpris moi-même. »

La stat à retenir

Alexander Bublik a perdu 73% de ses matchs contre les grands serveurs du circuit mais son bilan est de 50% de victoires face au top 50 sur dur (4 victoires pour 4 défaites)

Depuis qu'il est entré dans le top 10 mondial, l'Allemand présente un bilan positif sur dur face aux grands serveurs classés en dehors du top 10 (10 victoires pour 4 défaites dans un format en 2 sets gagnants). Zverev est le grand favori de cette finale compte tenu de son classement et de son niveau de jeu sur ses trois premiers matchs. Les deux joueurs possèdent un service incroyable mais c'est l'Allemand qui devrait dominer les échanges de la ligne de fond. L'Allemand a aussi beaucoup plus d'expérience en finale face à un Kazakh qui a perdu ses quatre finales précédentes et pourrait donc se tendre. De son côté, Zverev a remporté 19 des 28 qu'il a disputées.

L'œil de Florent Serra

L'écart de cote est trop important selon moi avec un Bublik capable de tenir ses mises en jeu en indoor avec son gros service. Je ne pense pas que Zverev se baladera comme il l'a fait depuis le début du tournoi. J'avais commenté sur Canal+ International la victoire du Kazakh à Rotterdam l'an passé. Il avait réussi à le surprendre, à imposer une filière courte et empêché l'Allemand de poser son jeu et jouer en cadence. Zverev aime bien faire le jeu. Il peut aussi être agressif mais il le fait moins bien que Bublik. Le Kazakh aura un petit coup à jouer sur la seconde l'Allemand, en le crispant et le poussant à commettre des doubles fautes. Je trouve la cote de l'Allemand trop basse. Bublik peut tout à fait prendre un set, notamment dans un tie-break. Il a des armes en indoor, il peut venir volleyer. Ca sera un beau match je pense. Je ne vois pas forcément Bublik gagner parce que Zverev semble très fort mais je vois un match un peu serré quand même.

L'œil de Rodolphe Gilbert

Zverev s'est baladé toute la semaine mais le jouer à 1.15 est impossible. L'écart de cote est trop grand. Bublik a été impressionnant contre Krajinovic. Physiquement, il semble bien. C'est logique de voir l'Allemand favori parce qu'il est plus complet, aussi fort au service que le Kazakh mais meilleur en retour. Mais le côté fantasque de Bublik le rend dangereux. Avec la qualité de service des deux joueurs, je m'attends à un match serré mais je ne vois pas Bublik gagner. Ca sera très compliqué je pense. Zverev jouera à fond cette finale même si c'est un ATP250. Je vois vraiment au moins 20 jeux dans le match.

Un prono vaut mille mots

Fond floutté Fond floutté