ATP / Open Sud : Encore un Français en finale ?

Depuis 2010, date de la création de l’Open Sud de France, il y a toujours eu un tricolore en lice en finale le dimanche, sauf en 2021. Soit dix fois en onze éditions. La douzième offrira t-elle de nouveau cette possibilité au public montpelliérain ? Ce sera forcément le cas si Adrian Mannarino et Richard Gasquet passent le cap des quarts de finale, parce qu’ils s’affronteraient alors dans le dernier carré. Mais pour ce faire, il va leur falloir se débarrasser respectivement d’Alexander Zverev et Mikael Ymer. Et nos deux Bleus ne sont pas donnés favoris par les bookmakers. Analyse de ces deux jolies affiches avec la complicité de nos consultants Rodolphe Gilbert et Florent Serra. 

Mannarino vs Zverev

6-0. Non, ce n’est pas une prédiction du score du premier set entre Adrian Mannarino et Alexander Zverev, mais le bilan des confrontations entre les deux hommes. Le N°3 mondial domine largement leurs duels, de quoi lui offrir une immense avance selon les bookmakers. Un statut d’ultra favori un peu exagéré ? On a tendance à le penser. Même le joueur allemand se méfie énormément : « À chaque fois qu’on s’affronte, c’est très compliqué, long et physique. Il joue extrêmement bien et il l’a encore montré il y a quelques jours à l’Open d’Australie ».

Fort de son superbe parcours à Melbourne, boutant deux membres du TOP 20, Hubert Hurkacz et Aslan Karatsev, le Français peut également s’appuyer sur trois matchs références disputés face à Zverev. En 2020, à l’US Open, Cologne et au Masters 1000 de Paris-Bercy, il avait réussi à enlever une manche. Lors du Rolex Paris Masters, il était même tout proche de faire chuter le colosse germanique (7-6, 6-7, 6-4). Bien sûr, les conditions - indoor - étaient similaires à celles de Montpellier en Allemagne et dans la capitale française. De quoi être optimiste pour le tricolore, surtout après ses deux démonstrations dans la Sud de France Arena face à Alejandro Davidovich Fokina et David Goffin (aucune balle de break concédée). Même si lui demeure toujours aussi modeste : « Je crois que je sentais mieux la balle ici il y a deux ans, déclarait-il après son succès contre le Belge. Je ne m’enflamme donc pas, même si je suis satisfait de bien jouer de nouveau au tennis. » Parfois, on a presque envie de lui demander de prendre un peu plus confiance en lui. Car son jeu, varié et subtil, a largement de quoi perturber le TOP 10 qu’est Alexander Zverev.  

L’œil de Rodolphe Gilbert

Pour moi, les cotes sont beaucoup trop larges. Bien sûr, le bilan dans les confrontations joue un rôle, mais le Français est très en forme. L’issue du match dépendra aussi de la motivation d’Alexander Zverev d’aller au bout dans un tournoi ATP 250. Incontestablement, c’est la cote du jour. Adrian Mannarino peut-il aller chercher l’Allemand ? Je pense que c’est possible. Même si ce dernier demeure évidemment favori, d’autant qu’il est excellent en indoor. En tout cas, même si Zverev gagne, je pense que la rencontre sera plus serrée que ce que les cotes semblent prédire.      

L’œil de Florent Serra

Forcément, le ratio des affrontements donne un large avantage à Alexander Zverev. En revanche, je ne trouve pas le joueur allemand très impressionnant depuis le début de l’année. Et puis, n’oublions pas qu’Adrian Mannarino a déjà embêté Zverev en 2020, d’abord à Cologne en lui prenant un set, puis à Paris-Bercy en étant tout proche de la victoire. Bref, je trouve que les cotes sont trop écartées, d’autant que le Français a les armes pour gêner l’Allemand, notamment avec ses variations et son revers à plat qui font déjouer Zverev. Clairement, je ne joue pas Zverev à cette cote. Soit je tente quelque chose de fort avec un succès de Mannarino, soit avec un nombre de jeux ou un set gagnés. 

Gasquet vs Ymer

Trois titres, trois finales. Que demande le peuple occitan ? Tout simplement voir Richard Gasquet disputer une 7ème fois le trophée Xavier Llongueras, du nom de l’artiste local, designer d’intérieur et d’extérieur, à l’origine du disque en pâtes de verre représentant le soleil et qui fait office de récompense pour le vainqueur de l’Open Sud de France. Est-ce que c’est possible ? Évidemment. Tout dépendra de l’état physique du natif de Sérignan, 35 ans, qui a logiquement de plus en plus de mal à enchaîner les matchs, surtout du jour au lendemain. Mais pour l’instant, tout va bien. Après son match marathon remporté face à Ugo Humbert (2h50), le 75ème mondial a rendu une copie très propre en huitièmes de finale contre Soonwoo Kwon (7-5, 6-4). Il n’a perdu que 3 points derrière sa première balle (89% de réussite) et n’a concédé aucune balle de break. De la solidité en fond de court et quelques fulgurances en revers ont terminé d’achever le Sud-Coréen. « Je n’ai pas commis beaucoup d’erreurs et je n’ai jamais perdu mon service. Comme la surface est assez rapide, il faut absolument assurer sur son engagement ».

Son futur adversaire ne présente pas un pédigrée exceptionnel, mais il vient de battre deux autres Français. D’abord Corentin Moutet, puis Gaël Monfils, titré en début d’année à Adélaïde, puis quart de finaliste à l’Open d’Australie. Mais soyons clair, la « Monf » de Melbourne n’était pas la « Monf » de Montpellier. Mikael Ymer campe parfaitement sur sa ligne de fond. Il a bien progressé ces derniers mois, atteignant sa première finale sur le circuit principal à Winston-Salem et ralliant les quarts à Adélaïde en début d’exercice. Élément bonus : il a déjà battu Richard Gasquet à Marseille en 2020 (6-3, 3-6, 7-5). Reste que dans le jeu, le Biterrois n’a rien à envier au Suédois, 83ème à l’ATP. Le tricolore a davantage d’armes pour faire bouger son adversaire. Charge à Gasquet de jouer avec créativité et de limiter les déchets.  

L’œil de Rodolphe Gilbert

On pensait voir un duel franco-français entre Richard Gasquet et Gaël Monfils, mais ce dernier est passé à côté. C’est donc Mikael Ymer qui se retrouve en quarts, comme son frère à Pune. Une bonne nouvelle pour le tennis suédois, mais cela reste un peu étonnant de voir Ymer en position de favori. Gasquet a montré de belles choses depuis le début de la semaine. Il frappe bien dans la balle. La seule interrogation est toujours la même : a t-il assez de gaz pour enchaîner les matchs ? Il a montré contre Soonwoo Kwon qu’il pouvait récupérer, après son long combat face à Ugo Humbert. Selon moi, le match est ouvert, davantage que ce que les cotes ne disent.

L’œil de Florent Serra

Il y a quelque chose à jouer avec Richard Gasquet. Contrairement à ce qu’on pouvait craindre, il a bien récupéré après son match contre Ugo Humbert et a bien enchaîné face à Soonwoo Kwon. Surtout, il est à Montpellier. Il est chez lui et joue à chaque fois très bien ici. Mikael Ymer a gagné leur premier duel à Marseille en 2020, mais selon moi, les cartes sont redistribuées. Les cotes sont un peu étonnantes. Je vois plutôt un match à 50/50. Certes, le Suédois a mis une rouste à Gaël Monfils, mais ce dernier a raté son match, peut-être était-il déjà dans un mode préparation pour Rotterdam. Richard va pouvoir trouver de l’angle en revers, puis attaquer long de ligne. Il est capable aussi de terminer les points au filet. S’il est bien physiquement, il peut faire quelque chose et ça me donne envie de miser sur lui.         

Un prono vaut mille mots

ATP - Open Sud Par Rodolphe GILBERT
Gasquet vs Mikael Ymer

victoire Gasquet et over 22.5 jeux dans le match
Perdu

Cote 3.95 ZEbet

Mise BK 0.5%

le 04/02