ATP / Projections 2021 (épisode 6/7) : Rafael Nadal, 21 Jump Slam ?

Nadal va-t-il dépasser Federer en nombre de titre du Grand Chelem ?

Cette question va de pair avec la précédente où on se demandait si Roger Federer était encore capable, à 39 ans, de remporter un nouveau tournoi du Grand Chelem. Dans le cas de Nadal, cette question est valable pour 2021, mais pourra encore se poser pour 2022. L’Espagnol est, en effet, 5 ans plus jeune que le Suisse.

Lorsque Federer, Nadal et Djokovic auront, tous les trois, rangé leurs raquettes, on pourra tranquillement se poser la question : « qui est le GOAT ? » sauf si on décide de ne pas les départager. Si tous trois ont un palmarès qui ne sera pas égalé avant longtemps, la première sous-question à se poser est de savoir comment on peut le déterminer. Est-ce le nombre de tournois remportés qui compte ? Le nombre de Grand-Chelem ? Le nombre de semaines au sommet du classement mondial, le ratio de matches remportés ? Les duels entre les trois hommes ? Bref, les données sont multiples et ne pourront être objectives qu’une fois les retraites prises dans le chef de ces trois…chefs ! Si Federer et Nadal sont tous les deux recordmen du nombre de Grand Chelem remportés, il y a tout de même une donnée qui penche dans la balance en faveur de Nadal : Rafa est le meilleur joueur de terre battue de l’histoire !

Jugez plutôt : sur ces 86 tournois remportés dont 20 Grands Chelems, 60 l’ont été sur l’ocre, dont 13 Roland-Garros (il est quadruple tenant du titre) ! Nadal a remporté près de 92% de ses matches en carrière sur terre battue (445 victoires pour 40 défaites). Cela ne signifie pas que Nadal n’excelle que sur terre, mais le taureau de Manacor est pourtant bien plus fort que sur les autres surfaces. Il suffit de regarder uniquement les finales qu’il a disputées : 86 titres et 37 finales perdues. Sur ces 37 défaites, 7 seulement ont eu lieu sur terre… Ce qui signifie qu’en-dehors de la terre battue, Nadal présente un bilan en finale de tournoi négatif de 26 victoires pour 30 défaites. On notera tout de même que 19 de ces 30 défaites ont été concédées face à Federer ou Djokovic.

Sur les 4 dernières saisons, Nadal reste tout de même très régulier puisqu’il a encore atteint à 8 reprises le stade de la finale en Grand Chelem, raflant 6 titres au passage dans 4 à Roland-Garros. Si le majeur parisien reste sa meilleure chance de décrocher un 21ème majeur, ça ne sera, malgré tout, pas du tout cuit. La concurrence semble de plus en plus féroce et Nadal, malgré son impressionnante moisson de titres à la porte d’Auteuil, aura 35 ans en juin prochain. Ça sera un vétéran du circuit.

Pourra-t-il encore évoluer à ce niveau, décrocher encore au moins un titre en Grand Chelem au cours de cette saison ? Ou la montée en puissance de la génération suivante l’empêchera-t-elle de surpasser son rival de toujours, Roger Federer (dans l’hypothèse où le Suisse reste bloqué à 20 titres) ?

Le vote de nos followers sur Twitter : OUI : 76% NON : 24%

L'œil de Florent Serra : OUI

Nadal a 5 ans de moins que Federer, mais surtout, il a prouvé en 2020 qu’il fallait encore bien compter sur lui. Beaucoup se sont posé la question lors du dernier Roland Garros : des conditions proches de l’indoor, dans un climat bien plus froid, des matches en night sessions, l’absence de public, un changement d’hôtel, etc. Toutes les habitudes de Rafa ont été bousculées durant ce Roland-Garros et pourtant, il a tout écrasé, sans concéder un seul set. Il est clairement capable de remporter encore des Grand Chelems en 2021 et surtout Roland-Garros.

L'œil de Rodolphe Gilbert : NON

Je ne pense pas que Rafael Nadal dépassera Roger Federer en nombre de Grand Chelem remportés. Je ne le vois pas en gagner en 2021. Même à Roland-Garros. On voit que le niveau des plus proches poursuivants est de plus en plus affûtés et sérieux. Je vois bien Djokovic ou Thiem s’imposer à Paris prochain. Quant aux autres tournois majeurs, la montée en puissance de la relève risque bien de faire obstacle à Nadal dans la quête d’un 21ème Grand-Chelem. Avec le risque également d'une blessure puisqu'on sait que le physique de Rafa est de plus en plus fragile à 35 ans.