ATP / Sinner se sépare de Piatti !

C'est un petit coup de tonnerre ! Jannik Sinner a décidé de mettre fin à sa collaboration avec son entraîneur historique Riccardo Piatti qui l'avait fait venir dans son académie en 2014 lorsque le jeune italien n'avait que 13 ans. Après huit années ensemble, la décision a mûri en début de saison dans la tête du joueur, comme l'a rapporté ce vendredi Sky Sport.

Cette séparation intervient seulement trois semaines après que John McEnroe ait proposé ses services à Jannik Sinner qui avait répondu publiquement qu'il était intéressé mais il était plutôt question que la légende américaine intègre le staff actuel de l'Italien en complément de son travail avec Piatti.

D'après le média britannique, l'annonce devrait être officielle durant les prochains jours lorsque les détails de la séparation seront actés. Mais cette séparation s'est faite sans heurts ni clash, en douceur.

Sinner est entraîné par Riccardo Piatti et Andrea Volpini depuis 2014 dans l’académie de Piatti, située à Bordighera en Ligurie. L'ancien coach de Djokovic, Gasquet, Raonic mais aussi Sharapova notamment, n'avait pas eu de mal à convaincre le joueur à le rejoindre. Considéré comme l'un des plus grands espoirs du tennis mondial, Jannik Sinner n'a pourtant jamais brillé en junior (meilleur classement 133ème mondial). Mais il fut en avril 2019 à Budapest à seulement 17 ans le premier joueur né en 2001 à remporter un match sur le circuit ATP. Il fut ensuite à seulement 19 ans à Miami le plus joueur à atteindre une finale en Masters 1000 depuis Rafael Nadal à Madrid en 2005.

Personne avant lui, pas même les membres du Big Three, n'avait affiché une pareille précocité. Il compte déjà 86 victoires et 5 titres auxquels on peut ajouter le NextGen. On peut dire que sa collaboration avec Piatti a porté ses fruits.

  • 17 ans (mai 2019) : 1er match gagné en Masters 1000

  • 17 ans (juillet 2019) : entrée dans le top 200 au classement ATP

  • 18 ans (août 2019) : 1ère participation à un Grand Chelem à l'US Open battu par Wawrinka

  • 18 ans (octobre 2019) : 1ère demi-finale sur le circuit à Anvers

  • 18 ans (octobre 2019) : entrée dans le Top 100 au classement ATP

  • 18 ans (novembre 2019) : titre au NextGen

  • 18 ans (janvier 2020) : 1ère victoire en Grand Chelem contre Purcell à l'AO

  • 19 ans (septembre 2020) : 1ère victoire contre un top 10 à Rome contre Tsitsipas

  • 19 ans (octobre 2020) : 1er quart de finale en Grand Chelem à Roland Garros contre Nadal

  • 19 ans (octobre 2020) : entrée dans le top 50 au classement ATP

  • 19 ans (novembre 2020) : 1er titre ATP à Sofia contre Pospisil

  • 19 ans (février 2021) : 2ème titre ATP à Melbourne contre Travaglia

  • 19 ans (avril 2021) : 1ère finale en Masters 1000 à Miami contre Hurkacz

  • 19 ans (avril 2021) : entrée dans le top 20 au classement ATP

  • 20 ans (août 2021) : 1er titre ATP 500 à Washington contre McDonald

  • 20 ans (septembre 2021) : 4ème titre ATP à Sofia contre Monfils

  • 20 ans (octobre 2021) : 5ème titre ATP à Anvers contre Schwartzman

  • 20 ans (novembre 2021) : entrée dans le top 10 au classement ATP

Mais reste un bémol. Pour le moment, il a échoué à battre un seul membre du top 5 : 10 défaites en 10 matchs. On sait que l'Italien se compare beaucoup avec l'Espagnol Carlos Alcaraz (18 ans) qui a battu son premier top 5 à l'US Open en la personne de Tsitsipas.

Espérons que cette séparation soit le fruit d'une réflexion profonde et pas l'aveu d'une impatience.

Il y a 5 jours, Riccardo Piatti accordait une interview au Corriere della Sera : « L’émergence d’Alcaraz est quelque chose de positif, ça le stimule et le maintient sur la corde raide en même temps, c’est bien. Alcaraz travaille avec Juan Carlos Ferrero, un grand champion. Je n’exclus pas que Jannik ajoute un ancien champion du Grand Chelem à son équipe à l’avenir, ce que j’ai déjà fait lorsque je travaillais avec Milos Raonic. Je serai toujours là, mais si vous voulez vous améliorer, vous devez être constamment ouvert à de nouvelles choses . »