ATP / une nouvelle affaire de violences conjugales !

A la recherche de sa meilleure forme depuis son premier titre ATP à Santiago en 2019, Thiago Seyboth Wild est aujourd’hui visé par une enquête de la police de Rio de Janeiro pour des faits de violences physiques et psychologiques à l’encontre de son ex-petite amie Thayane Lima, influenceuse sur Instagram en biomédical, comme le rapporte le média brésilien Uol [1].

Cette dernière a rencontré le joueur brésilien en 2019. Ils entament ensuite une relation mais selon les dires de la jeune femme, l’actuel 129ème joueur mondial n’appréciait que modérément son travail d’influenceuse. « Nous étions dans une relation stable, donc à sa demande j’ai arrêté de travailler sur des publicités sur Instagram qui me permettaient de gagner ma vie. Je me suis mis à dépendre financièrement de Thiago. J’ai perdu peu à peu tous les contacts qui me proposaient du travail. »

Dans son témoignage, la jeune brésilienne fait état d’humiliations quotidiennes de la part de son petit ami : « Sans que je m'en rende compte, il m'a fait tout changer dans ma vie. Je ne pouvais pas porter de décolleté, je ne pouvais même pas aller à la plage, donc je ne portais pas de bikini. J'ai toujours porté de grands ongles de pied, mais il les aimait courts parce qu'il disait que les grands ongles de pied étaient des "ongles de pute". Si mes opinions politiques n'étaient pas les mêmes que les siennes, il disait que j’étais stupide et que je devais rester avec les "baiseurs noirs" (sic) avec qui j'avais l'habitude de traîner »

Elle indique également avoir subi des violences physiques de sa part : « Un jour, il m'a blessé le doigt, parce qu'il l'a serré jusqu'à ce qu'il se casse presque. Il s'est mis en colère quand j'ai posté, sur les médias sociaux, une photo seule et pas avec lui. Quand Thiago se mettait en colère, il me poussait, me tirait les cheveux et me traitait de putain et de salope (sic) ».

La jeune femme de 22 ans indique s’être séparé de Seyboth Wild après avoir découvert l’infidélité de son petit ami. Ayant obtenu une ordonnance restrictive contre lui, la jeune femme a intenté un procès pour dommages matériels et moraux contre le jeune espoir carioca. « Quand j’ai découvert les infidélités de Thiago, ses parents qui étaient au courant m’ont promis de m’apporter un soutien matériel et psychologique mais cela n’est jamais arrivé et je me suis retrouvé totalement désemparée ». Selon son témoignage, avant d’intenter son action en justice, le joueur brésilien venait de résilier le contrat de location de la maison où elle vivait, sans l’avoir prévenue au préalable. 

Thiago Seyboth Wild a publié ce jour un communiqué remettant en cause le témoignage de son ex-petit ami : « Bien que nous soyons tous loin d'être parfaits, je tiens à déclarer que ces affirmations fausses, fabriquées et marquées par la vengeance. Elles ne sont en aucun cas le reflet de mon caractère ou de mes actions [2]indique-t-il. (…) Concernant ces propos désobligeants tenus à mon égard, je tiens à préciser qu'il s'agit de pratiques diffamatoires et calomnieuses qui font également l'objet de procédures civiles et pénales en cours. »

Il s’agit de la troisième affaire de violences domestiques rendue publique, après celle d’Alexander Zverev (pas de procédure judiciaire en cours concernant l'Allemand) et de Nicoloz Basilashvili. Interrogé par la presse il y a quelques jours sur ce sujet, Andy Murray a appelé à plus de proactivité de la part de l’ATP sur les questions de violences conjugales. « La manière dont cela a été traité n’est bon pour personne, aussi bien pour l’ATP que pour Zverev. Car les questions sur ce sujet vont continuer à affluer. J’avais déjà réagi sur ce sujet à Wimbledon et 3 mois après, nous sommes encore au même point… » [3]

Pour suivre l'auteur de cet article sur twitter : Stephen Lockwood (@SG_Lockwood) / Twitter

[1] https://www.uol.com.br/esporte/ultimas-noticias/2021/09/28/policia-investiga-thiago-wild-por-violencia-psicologica-e-lesao-corporal.amp.htm?_twitterimpression=true

[2] https://twitter.com/BenRothenberg/status/1443627161039015938?s=20

[3] https://twitter.com/BenRothenberg/status/1443283905814188033?s=20