ATP / Yuki Bhambri : « Le Covid a aggravé ma blessure au genou »

Il y a un peu plus de 10 ans, Yuki Bhambri portait en lui tous les espoirs d’un pays, un joueur à qui l’on promettait un avenir radieux lorsqu’il remporta l’Open d’Australie junior en 2009. Et bien qu’il ait réussi à intégrer le Top 100 en 2018, sa carrière, plombée par les blessures, l'Indien âgé de 29 ans n’aura finalement jamais pris la tournure espérée.

Et cette année encore, le natif de Delhi aura connu une saison gâchée par les blessures, stoppée dès le mois de mars avec seulement 4 petits matchs disputés. Une situation à laquelle Bhambri s’est accoutumée, mais sans jamais baisser les bras : « Au tennis, beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte. Certains ont du mal sur le plan mental, moi, c’est mon corps qui m’a souvent lâché. Malgré tout, je tire de la motivation d’autres joueurs qui sont passés par là et qui auraient mérité de gagner davantage. Il y a Del Potro et aussi Andy Murray qui n’a plus aucune raison de jouer, mais qui veut toujours en découdre avec une hanche en métal. C’est quelque chose qui me motive. »

Ajouté à ça, Bhambri a également contracté le Covid-19 au mois d’avril. Sans aucune preuve médicale de ce qu'il avance, il estime que le virus a aggravé sa blessure, selon son ressenti : « Je pense que le Covid-19 a quelque chose avoir avec ça puisque j’ai senti une douleur dans le genou la même semaine. Peut-être que ça l’a juste aggravé. »

Mais une fois de plus, l’Indien ne compte pas s’apitoyer sur son sort et espère bien repartir de l’avant, même si sa 514ème place mondiale va évidemment lui compliquer la tâche : « Savoir que tu peux jouer des Grands Chelems, jouer à ton meilleur niveau, ça aide à aller de l’avant. Tu apprends toujours de tes échecs, mais il est évident que les succès sont tout aussi importants pour trouver de la motivation. Tu ne perds pas tout ton niveau. Mais pour moi, le plus dur et d’être sur le court et de pouvoir être compétitif. Mon but est de pouvoir me donner cette opportunité. Je ne suis pas inquiet de savoir si je vais gagner un match ou avoir du succès. Mon combat est bien de pouvoir revenir sur un court. »

Yuki Bhambri n’a plus remporté le moindre match sur le circuit depuis mars 2018 et n’a même jamais réussi à passer un tour dans un tournoi du Grand Chelem (6 défaites en 6 participations) en carrière. Mais pour lui, il est encore trop tôt pour abandonner ses rêves.