Coupe Davis : l'Italie vise le titre !

L'ITF a officiellement annoncé les villes qui accueilleront la phase de groupes de la phase finale de la Coupe Davis : Bologne (Italie), Glasgow (Écosse), Hambourg (Allemagne) et Malaga (Espagne). Le tirage au sort sera effectué à Londres le jeudi 31 mars. Chacune de ces quatre villes accueillera un groupe de quatre nations.

 

Du côté des instances du tennis italien, de grandes ambitions sont assumées, à l’image des dernières déclarations du président de la fédération italienne de tennis, Angelo Binaghi : « Dans cette période de cinq ans, l'objectif est clairement de gagner la Coupe Davis. […] Nous avons deux joueurs dans le TOP 10 et un groupe compact que le capitaine (NDLA : Filippo Volandri) a su construire petit à petit. »

 

Binaghi poursuit en évoquant la joie de recevoir à l'Unipol Arena de Casalecchio di Reno (petite ville dans la banlieue de Bologne) une étape de la Coupe Davis nouvelle formule , et donne les derniers détails à peaufiner pour l’équipe nationale : « Si le tennis est un sport individuel par excellence, la Coupe Davis valorise l'esprit d'équipe et se nourrit de la chaleur des supporters. Bologne est l'endroit idéal, car la ville est facilement accessible en train et en avion, et elle est située au cœur de cette Italie du Nord qui recense plus de la moitié de nos membres. Il ne reste plus qu'à trouver un double compétitif. Mon double idéal ? Celui qui gagne. »

 

Contrairement à des nations comme la Russie ou le Canada, l’Italie n’est pas encore considérée comme une nation favorite pour remporter le Saladier d’Argent. Ses difficultés contre la Slovaquie ont mis en lumière le chemin qu’il reste à parcourir pour devenir l’une des nations majeures de cette compétition. Lors des barrages en février dernier, la nation transalpine s’était imposée 2-3 à l’ultime match grâce à Lorenzo Musetti pour sa première sélection (NDLA : victoire contre Norbert Gombos 6/7 6/2 6/4).

Les Azzurri devront donc composer avec une tête de série, qui ne sera cependant pas l'Espagne , qui accueillera un groupe à Malaga. Sûrement l'Italie affrontera donc celle de la Croatie (l'équipe qui a éliminé les Azzurri à Turin en 2021), la France et les États-Unis. L'Italie est dans le deuxième chapeau avec l'Allemagne, le Canada et la Grande-Bretagne. Dans le troisième groupe, attention à la Serbie qui pourrait être emmenée par Novak Djokovic : évidemment c'est l'équipe à éviter dans ce chapeau formé par le Kazakhstan, la Belgique et l'Argentine. Enfin, dans le quatrième groupe, il y a la Suède, l'Australie, les Pays-Bas et la Corée du Sud.

 

A noter que le Canada, éliminé en mars lors du tour de qualifications, a reçu une invitation pour intégrer la phase finale. Celle-ci avait été initialement donnée à la Serbie, mais l'équipe de Novak Djokovic a finalement pris la place dévolue à la Russie, tenante du titre et exclue de la compétition en raison de la guerre en Ukraine.

Enfin, la France a vu sa candidature rejetée pour accueillir cette phase finale, la faute à une déclaration effectuée après la date butoir du 18 février. Une décision qui n’a pas plu à Gilles Moretton, qui s’est empressé de faire appel de la décision devant le TAS, sans effet.

 

La formule prévoit deux simples et un double pour chaque match (tous au meilleur des trois sets). Les deux premiers de chaque groupe accéderont aux quarts de finale du tableau à élimination directe qui se disputera du 23 au 27 novembre dans une ville encore à désigner.

Bologne et le tennis : Retour gagnant depuis 1976 ?

Bologne n'est pas inconnue dans le monde du tennis, et notamment de la Coupe Davis. L'Italie y a joué pour la dernière fois en 1976, l'année du seul triomphe de la Squadra Azzura. A l’époque, Adriano Panatta et Corrado Barazzutti avaient facilement disposé de la Yougoslavie de Nikola Pilic et Zeljko Franulovic en remportant la rencontre 5-0. En comptant les rencontres hors Ere Open (1968), l'Italie a disputé cinq matches à Bologne et a toujours gagné :

Italie - Yougoslavie 5-0 (quart de finale, 1976)

Italie - URSS 4-1 (1er tour, 1966)

Italie - Danemark 4-1 (quart de finale, 1956)

Italie - Grande-Bretagne 4-1 (quart de finale 1952)

Italie - Monaco 5-0. (1er tour, 1937)

 

Après le Masters de fin d’année à Turin, le Next Gen de Milan et le Masters 1000 de Rome, l'Italie compte désormais une quatrième ville comme terre d'accueil d'une compétition majeure du circuit, pour les cinq prochaines années.